Pour permettre aux principaux acteurs du secteur de tirer pleinement profit de leur activité, la Société équatoriale des mines (SEM) envisage de créer dans les prochains mois des coopératives minières. Ce projet jugé “innovant” a récemment été présenté au ministre des Mines.

Le DG de la SEM (à droite) et le ministre des Mines, le 24 octobre 2019, à Libreville. © D.R.

 

En projet depuis quelque temps, la création de coopératives minières devrait bientôt être effective au Gabon. Ce serait une première dans le pays, depuis l’apparition de ces associations d’orpailleurs dans les années 1960 hors du continent. «Ce programme innovant est un programme qui n’a jamais été testé dans notre pays», précise d’ailleurs Ismaël Ondias Souna, qui a officiellement présenté, jeudi 24 octobre, son projet à Tony Ondo Mba, le ministre des Mines.

À la SEM, on envisage de lancer la création de ces premières coopératives minières dans la province de l’Ogooué-Lolo. Si la date exacte de ce lancement reste à fixer, le patron de la société assure néanmoins que ce projet est inscrit dans le programme d’appui de la SEM à la filière orpaillage au Gabon.

«Notre rôle, précise Ismaël Ondias Souna sur sa page Facebook, sera principalement de les assister, les former et les équiper afin qu’ils puissent, sur une longue période, avoir une activité qui va leur permettre de générer des revenus.»

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW