La Confédération syndicale gabonaise (Cosyga) prépare la tenue du Conseil national. Le premier sous le magistère de Philippe Djoula qui veut réformer la structure et la maintenir au rang de première organisation syndicale du Gabon.

Philippe Djoula, le 15 novembre 2019. © Gabonreview

 

Phillipe Djoula veut aller vite et dans le bon ordre pour remettre à l’endroit la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga). «Toute organisation doit être dynamique», a estimé le secrétaire général de la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga), le 15 novembre, à l’issue d’une rencontre préparant la réunion du bureau exécutif de cette organisation. Ce dernier a annoncé la tenue du Conseil national, «l’instance entre deux congrès» pour le mois de janvier 2020.

Premier Conseil depuis son élection à la tête de la Cosyga, il permettra à ce dernier et son bureau de solliciter de leurs paires, un quitus sur le budget. «Nous allons mettre sur la table de manière transparente, toutes les ressources de la Cosyga. Aussi bien les ressources financières, humaines, etc.», a-t-il dit. Cette rencontre devrait permettre d’avoir une position définitive sur les projets de la Cosyga. Au nombre des projets figure celui, d’une presse syndicale avec à la clé, la réédition du journal de la Cosyga, «Le code du travailleur».

L’ambition de Philippe Djoula est de réformer en profondeur la Cosyga et la maintenir au rang de première organisation syndicale du Gabon. Cet horizon passe également par un toilettage du «fichier de la Cosyga». Le groupement syndical a récemment enregistré l’adhésion de nouveaux syndicats et souhaite que le gouvernement ressorte l’accord de représentativité qui avait cours lors du magistère du ministre Christiane Bitoughat. Cet accord consacrait la Cosyga comme la première organisation syndicale au Gabon. La Cosyga souhaite que le gouvernement organise des élections professionnelles pour apprécier le niveau de représentativité de chaque groupement syndical.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW