Préalablement annoncée du 2 au 6 juillet  à Libreville, la 4e édition du Salon Gabon durable aura finalement lieu du 22 au 25 juillet au Jardin botanique. L’annonce a été faite le 28 juin par les organisateurs qui évoquent un réaménagement de l’agenda dû à des impondérables.

Sette Cama au Gabon - © Arias Danger Aimée/gabonreview.com

Vue de Sette Cama au Gabon. © Arias Danger Aimée/Gabonreview

 

Libreville se préparait à accueillir, du 2 au 6 juillet, la 4e édition du Salon Gabon durable. Une plateforme d’échanges organisée par l’association Actions Gabon durable (AAGD), en partenariat avec le ministère de Forêt, pour un «Gabon Eco-responsable». Mais compte tenu des imprévus survenus au cours des dernières heures, un réaménagement de l’agenda s’est imposé. Ce Salon aura finalement lieu au Jardin botanique du 22 au 25 juillet 2019.

Si les organisateurs n’ont pas donné les motifs de ce report, certaines proches du dossier assurent que «tout est fin prêt» et que ces impondérables ne dépendent pas de l’organisation. «Les autorités du ministère devraient s’absenter du pays jusqu’au jour du lancement du salon. C’est peut-être ce qui explique ce report de quelques jours vu que tout est fin prêt», indiquent les mêmes sources.

Baptisée «Salon des Eaux et forêts, de l’Environnement et du Développement durable», la 4e  édition du Salon Gabon durable, selon son promoteur Alex Mbita, «met en application la volonté du président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui est particulièrement attentif aux problèmes de changements climatiques, de gestion des ressources naturelles, au regard de son investissement personnel pour la conservation et la gestion durable des écosystèmes».

Pour lui, «Gabon durable représente  un prolongement idéal aux actions entreprises par le pays et par le Chef de l’État ces dernières années sur la scène internationale afin d’expliquer cela aux Gabonais lambda, de présenter ce qu’est le Plan climat, ce qu’est le Développement durable, les changements climatiques…».

La vocation de ce salon est de promouvoir les entreprises de tous les secteurs, les Organisations non gouvernementales (ONG), les institutions ; tout en facilitant la mise en relation d’affaires pour les partenariats, les investissements et les implantations écoresponsables.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW