Après avoir vécu avec deux sexes pendant 27 ans, un patient hermaphrodite a subi une opération, le 21 juin à l’Hôpital d’instructions des armées de Melen. Cette intervention chirurgicale de près de 5 heures a permis d’éliminer le sexe mâle.

Les médecins en pleine intervention chirurgicale à l’Hôpital d’instructions des armées de Melen. © Capture d’écran/Gabon 1ère

 

Belle prouesse réalisée le 21 juin par les chirurgiens de l’Hôpital d’instructions des armées de Melen, avec la première opération «hermaphrodite» réalisée et réussie au Gabon, sur un patient ayant vécu pendant 27 ans avec deux sexes.

Selon les médecins, cette opération ayant duré près de 5 heures s’est déroulée en deux phases. La première phase dénommée urologique a consisté à enlever complètement la verge et les testicules, c’est-à-dire l’organe sexuel mâle. La deuxième phase a permis quant à elle de créer un vagin, en procédant par la chirurgie plastique, avec la réfection des petites et grandes lèvres du vagin pour lui redonner un aspect visuel plus esthétique.

S’il s’est dit satisfait du résultat de cette délicate opération, le corps médical estime qu’il faut maintenant suivre l’évolution du patient et notamment son comportement.

 
 

4 Commentaires

  1. EHYA O.R dit :

    Une opération risquée pour la patiente et le corps médical mais qui témoigne du savoir-faire de nos médecins.
    En attendant le retour d’information suite à cette opération, nous allons croisé les doigts pour que les effets secondaires sur la patiente soient des moindres.

  2. backita dit :

    Vives Félicitations à Vous Braves hommes et femmes ayant contribué au bon déroulement de cette opération spectaculaire. Que Dieu vous accompagne tout au long de vos carrières respectives. Vive le Gabon

  3. ABOUI dit :

    Bsr a vous le corps médical, je viens vous encourager pour mn opération que vous venez de faire et ensuite savoir comment vous contacter?

  4. OLAGUI dit :

    La patiente va bien et les choses sont en place! Merci pr vos encouragements
    Dr OLAGUI, urologue HIA OBO

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW