Les agents de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) réunis au sein du Syndicat national des travailleurs du secteur de l’eau et l’électricité (Syntee+) menacent d’entrer en grève illimitée sur l’ensemble du territoire national le 4 juillet prochain.

Les agents de la SEEG en grève illimitée dès le 4 juillet 2019. © D.R.

 

Dans un préavis adressé le 21 juin 2019 au directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), le Syndicat national des travailleurs du secteur de l’eau et l’électricité (Syntee+) a annoncé un mouvement de protestation d’une durée illimitée à compter du 4 juillet 2019.

Les membres du Syntee+ exigent l’audit des comptes de la période de réquisition : février 2018-février 2019 ; le paiement de la prime de résultat avec clarification des résultats de l’exercice 2018 en juin 2019 ; la régularisation totale par la Caisse nationale de sécurité sociale de la situation des pensions retraites et des indemnités journalières de maternité du personnel SEEG en juin 2019.

Les exigences du Syntee+ intègrent également l’annulation de l’application de la taxe de 7%, dénommée contribution pour les ordures ménagères à indexer sur les factures d’électricité des clients SEEG ; l’évacuation héliportée des agents accidentés dans les exploitations reculées pour une prise en charge rapide, avec création ou réhabilitation des infirmeries sur les sites de Tchimbélé, Kinguelé et Poubara. La direction générale de la SEEG dispose de deux semaines pour satisfaire les doléances de ses employés.

 
 

2 Commentaires

  1. Boucka BOUCKA BOUCKA dit :

    Cette taxe que la population n’a pas vu venir est passée sous silence et personne n ‘a expliqué le bien fondé puisque depuis la mise en place de cette taxe, aucune amélioration n’est constatée dans l’amélioration des ordures ménagère à LBV surtout; L’état doit toujours beaucoup d’argent à klean Africa et Averda!!!!! Ou est partie ou bien ou va le produit de cette taxe? Cela peut être une occasion à Nkea de prouver qu’il fait ce qu’il dit en allant regarder ce qui s y passe aussi bien à la SEEG qui collecte cette taxe et chez AVERDA qui surfacture les prestations!!!! C’est la même chose pour la redevance audiovisuelle qui était sensée améliorer les conditions de travail des journalistes des chaînes publiques et qui n’ont jusqu’aujourdhui pas vu l’ombre d’un copec!!!!!!! Oû va le Gabon?

  2. maroga guy dit :

    La SEEG… devient une agence de recouvrement ???

    Vraiment!!!! C’est quoi la prochaine ??? Continuer à faire le recouvrement bientôt on aura chacun notre puits d’eau et un groupe électrogène !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW