La Société gabonaise de raffinage (Sogara) a décidé de supprimer de son organigramme, le 2 décembre, le poste de Directeur général adjoint 2 (DGA 2). Aucune justification n’a cependant accompagné cette décision, mais beaucoup évoquent une question de bonne gouvernance.

Sogara a décidé de supprimer le poste de DGA 2. © Gabonreview

 

Le poste de Directeur général adjoint 2 (DGA 2) ne figure plus dans l’organigramme de la Société gabonaise de raffinage (Sogara). «À compter de ce jour, la fonction de directeur général adjoint 2 est supprimée de l’organigramme», a annoncé le patron de Sogara dans une note interne, le 2 décembre.

«Toutes les attributions allouées à cette fonction ont été réaffectées dans l’organisation», a indiqué François Ntombo Tsibah. Rien n’a filtré cependant sur les raisons de la suppression de ce poste. Certains évoquent une décision stratégique, dans un contexte où la Sogara est en proie à de sérieuses tensions de trésorerie.

À moins que la suppression du poste de DGA2 ne soit liée à l’affaire de détournement de deniers publics, dans laquelle sont impliqués des responsables de Sogara, notamment le DGA, Jeremie Ayong Nkodjie, le directeur financier, Billy Bendo Edo, et le directeur des opérations, Serge François Bruno Gassita. Les trois ont été démis de leurs fonctions fin novembre pour «complicité de détournement de fonds».

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW