Olam Gabon va alimenter, durant l’exercice 2020, un compte séquestre à la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) à hauteur de cinq milliards de francs CFA. Ces fonds serviront à financer les études des travaux préliminaires la Transgabonaise.

Olam Gabon va financer les études des travaux préliminaires la Transgabonaise. © Gabonreview

 

Le Gabon a trouvé un bon filon pour financer les études des travaux préliminaires de la Transgabonaise. Un financement qui sera généré par Olam Gabon à hauteur de cinq milliards de francs CFA, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2020.

«Il est ouvert un compte séquestre à la BEAC alimenté par une partie des taxes reversées par l’entreprise Olam au cours de l’exercice 2020. Ce compte est destiné au financement des études relatives aux travaux préliminaires de la Transgabonaise dans le cadre d’un partenariat-public-privé entre Olam et l’Etat gabonais. Le niveau de ce prélèvement est plafonné à la somme de 5 milliards  de FCFA», a révélé la PLF 2020.

Longue de 780 km, la Transgabonaise permettra l’interconnexion de cinq des neuf provinces du pays, situées sur le linéaire Estuaire/Haut-Ogooué. Ce chantier estimé à plus de 700 milliards de francs CFA, devrait générer la création de 3000 emplois directs et indirects.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW