Le 29 février 2012 s’est tenu le premier conseil des ministres du gouvernement Ndong Sima, une occasion saisie par le Chef de l’État pour marteler son credo : “Vous êtes un Gouvernement de missions”.

Sans surprise, le président a rappelé que l’objectif commun était “l’accélération et la réalisation des objectifs que le Gabon s’est librement fixés, dans sa marche irréversible vers l’Émergence”. L’objectif affiché est “d’amplifier son action sur le terrain, de la rendre plus visible et de se montrer capable d’apporter des solutions aux aspirations du peuple gabonais dont les attentes sont encore nombreuses. Cette stratégie opérationnelle devra servir de catalyseur à l’activité économique sans laquelle il sera difficile d’atteindre l’objectif global qui est de faire du Gabon un pays émergent.”

Sorti de ce discours qui finit par ressembler à un leitmotiv plus qu’à un plan d’action, le Chef de l’État a proposé, certains diront exigé, une nouvelle méthodologie du travail gouvernemental : “Celle-ci a pour conséquence la réforme des processus de prise de décisions en Conseil des Ministres. Il en résultera une plus grande collégialité, une mutualisation de ressources humaines, une accélération du processus de décisions soumises à la sanction du Conseil des Ministres, et une communication plus simple et plus lisible de l’action publique aux yeux des citoyens.” Il semble que c’est par ce biais que le président entend corriger ce qui fût une des plus grosse lacunes de son début de septennat, l’absence de communication concertée à l’encontre de la population sur les décisions et réalisations effectives du gouvernement.

Le Président de la République a ensuite insisté sur la réforme de l’État qu’il entend renforcer : “Elle consiste à mettre sur pied une administration performante dont le fonctionnement est fondé sur le principe de la spécialité des tâches entre les Cabinets Politiques, l’administration centrale et les services publics personnalisés.”

Il a ensuite “condamné le clientélisme politique et la médiocratie qui doivent laisser la place à la méritocratie et à l’élitisme. A cet effet, toutes les déviances doivent être sanctionnées avec la plus grande fermeté, conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur dans notre pays”, exigeant “des membres du Gouvernement, l’adoption d’un comportement conforme aux attentes légitimes de la population.”

Ali Bongo a enfin “commandé au Gouvernement d’avoir à l’esprit les valeurs et les normes placées au cœur de la gouvernance de notre pays et qui sont, entre autres :

  1. la déclaration des biens que les membres du Gouvernement doivent effectuer dans les délais impartis par les textes en vigueur ;
  2. le respect de l’intérêt général qui doit primer sur l’intérêt personnel ;
  3.  l’honnêteté et l’intégrité ;
  4. l’équité ;
  5. le sens de la responsabilité ;
  6. la solidarité ;
  7. la transparence ;
  8. la compétence et la performance ;
  9. la loyauté et la fidélité.”

 

Certes, il ne s’agit là que d’exhortations, faute d’énoncer les mesures concrètes de rétorsion pour ceux qui seraient tentés d’enfreindre ces règles, mais une lecture fine du passé récent des ministres entrants et sortants du gouvernement laisse tout de même penser que nombre de nomination ou de déclassements ont été pris à l’aune de ces principes. Reste donc au Premier ministre à tenir ses troupes dans la voie tracée par ce premier Conseil, en conservant à l’esprit que ces belles paroles ne seront prises au sérieux que lorsque les gouvernants eux-même auront fait la preuve de leur intégrité et de leur force morale.

Remarquons au passage que la petite manifestation organisée devant le Palais présidentiel par Mathias Otounga Ossibadjouo, au lendemain de la CAN, n’aura pas suffit à lui faire conserver son poste de Directeur général de la Caisse de Péréquation et de stabilisation, puisqu’il est remplacé à ce poste par Léon Paul Ngouakia, lui-même remplacé au Conseil national de sécurité par François Banga Eboumi.

 
 

24 Commentaires

  1. Nguema dit :

    Vous avez vu l’apport de la diaspora gabonaise dans l’équipe des panthères lors de la Can. pourquoi diantre certains continuent à croire que la construction du gabon dans tous les domaines confondus ne pourrait pas bénéficier du savoir et du savoir faire des gabonais de la diaspora? à quand leur considération?

    • Citoyen libre dit :

      Mon frere Nguema,
      C’est le souhait de tous les Gabonais, mais cette diaspora imvisible et ne nous aide pas !
      Avons-nous fais le recencement des competences de celle-ci afin de voir dans quel domaine elle peut aider le Gabon a se developper ?
      On attend quand il y a des elections pour denoncer se qui passe au Gabon, je crois qu’il est temps de rentrer au pays car ce n’est pas a l’etranger que l’on developper son pays.
      Moi je au Gabon je subi toutes les frustrations mais j’aime mon pays.

      • la mama dit :

        quelle foutaise, avez vous déjà été au sénat gabonais mal dirigé et mal gérer peut on parler de changement quand une administration publique devient une administration familiale, président madame rose, secrétaire particulière, sa belle fille angèle niveau sans bepc, secrétaire de cabinet, sa nièce gisèle ? directeur de cabinet, son fils, directeur informatique, son fils, secrétaire genral 2 son beau fils n ‘en parlons pas des cousins conseillers, et autre, et vous parlez du changement, n’oublions l’éternel secrétaire général du sénat Monsieur felix owanssango deeken, le doyen des secrétaires genreaux d’une administration publique,

  2. Citoyen libre dit :

    le point coincide avec ALI’9
    9.la loyauté et la fidélité. » : A la Loge on espere pas ?

  3. Citoyen libre dit :

    Que des mots, nous voulons voir ces mesures appliquees a la lettre.

  4. La Fille de la Veuve dit :

    Très bien !

    Ainsi Ali a “condamné le clientélisme politique et la médiocratie qui doivent laisser la place à la méritocratie et à l’élitisme.” Et pour bien le prouver il procède a deux nominations que chacun pourra juger conformes a ce dogme nouveau.

    Alain Claude Billié-Bi-Nzé, battu aux dernières élections législatives, donc désavoué par le peule souverain, est promu Porte-parole du Président de la République, donc du Représentant suprême du Peuple Souverain. Allez donc comprendre ! Sauf à en conclure que celui dont il porte la parole n’est pas plus que lui l’émanation du Peule Souverain et que la souveraineté dont il est l’émanation n’est pas celle du Peuple Gabonais.

    Par ailleurs c’est très bien de demander aux Ministres entrants de faire procéder à la déclaration de leur patrimoine. Ce qui serait bien ce serait d’abord de faire l’inventaire du patrimoine des sortants. Biyoghe Mba, Silon, Toungui, Chambrier et tous les autres. De combien leur patrimoine a-t-il été enrichi ?

    Pauvre Gabon !!!

  5. gabonais dit :

    Du blablabla…!!! Gouvernement de mission!? Mais de quelles missions s’agit-il chers frères et soeurs dans la souffrance? Il s’agit bien sûr des missions de détourner des fond publics, de ruiner les caisses de l’État, de massacrer les enfants d’autrui à travers des sacrifices rituels…!!!
    Quel beau pays qu’ils sont entrain de foutre en l’air! Quelle richesse dans cette petite terrestre, qui est confisquée par une minorité. On veut nous parler de défendre l’intérêt général. Mais de qui se moque t-on?
    Nous sommes conscients que le Gabon appartient à tous. Nous aimons tous, notre très cher et beau pays mais de le voir ruiner et partager (comme un gâteau) comme ça est rageant et révoltant.

  6. la mama dit :

    lorsque ya ali va commencé à changer ça, alors nous comprendrons que le véritable changement à commencé. l’exécutif approuve les crimes rituels et les meurtres,

    qu’en est t’il de Guiabanda, l’assassin de son successeur, qu’en est ‘il du prof qui à assassiné la jeune étudiante, qu’en est il de la fille du professeur mboussou, qui bourré dans son véhicule à décapité un étudiant, y aura t’il une justice pour les pauvres? l’exécutif est complice des tous ces meutres mes chers amis gabonais

  7. mbouzbadi jeff dit :

    je pense que le gabon bat enfin de son ail le president dans toutes ses qualitées met en place des structures qui pour le bien des gabonais vont etre benefique…
    ne soyons jaloux mais unis opposants comme tout le monde car ous ensemble nous seront plus fort svp mes freres et soeurs donnons a notre president l’amour d’un peuple car je pense que toutes personne sur cette terre a droit a une chance je dis mercie mr le president
    mbouzbadi jef

  8. Le fils de la veuve dit :

    L’hôpital se fout de la charité. Seuls ceux qui esopèrent être nommés peuvent croire en cela. Quelle éthique ? Quel changement avec celui qui croit que le pays est un héritage familiale, celui que personne n’a élu qui prétend être président, celui qui a fait tiré sur les gens à Port-Gentil pour assouvir une ambition dont il n’a ni le charisme ni la compétence ?

    • SD dit :

      La critique est aisée mais l’art est difficile. Je commencerai par cette question: s’agit-il d’un blog de quartier ou d’un site sérieux. Un site sérieux je suppose. Alors discutons nous en intellectuels ou comme le font les soulards du quartier dans les bars à longueur de journée? De ce que j’ai pu lire des réactions des uns et des autres, on verse dans l’injure, les insultes,etc. Mais enfin où vous croyez vous?! Vous pensez qu’il est facile de diriger un foyer, une entreprise, une ville, un pays? Combien parmi vous arrivent à remplir leur tâche avec l’éthique la plus irréprochable possible? Combien d’entre vous n’ont pas bénéficié du vol ou détournement d’un parent, ami ou connaissance? Arrêtez de faire vos hypocrites! Le constat est fait par tout le monde rien ne va. Initiative que je juge courageuse de changer une bonne partie du gouvernement. Je veux croire que demain sera meilleur qu’aujourd’hui pour nos enfants et petits enfants.

      Le citoyen conscient!!

  9. laguishire dit :

    ça me plait ce que le président dit, mais Papa Ali il faut énoncer les mesures de représailles pour ceux qui enfreindraient ces mesures qui me semble justes à l’égard du peuple gabonais. Je vais essayer de comprendre point par point ce que vous proner : l’interet géneral doit primer sur l’intêret personnel mais c’est évident non ? vous savez vous mêmes Mr le présiedent de quoi vous parlez ? Rare sont ceux qui ont agit en faveur du peuple depuis 42 ans donc j’èspèere que maintenant ça va changer. Ils doivent TOUS Déclarer leurs biens avant et pendant POUR UNE JUSTICE IMPARTAILE.
    L’HONNÊTETÉ marque de politesse et d’obligeance, croyez vous que cela est facile à faire quand on pense qu’aujourd’hui il y a beaucoup d’impunité envers ceux qui transgressent les lois par ce qu’ils sont intouchables ? il faut des sanctions, des punitions…pour tous. l’équité oui oui on attend de voir. la transparence : la vérité sans la déformer,la divulgation de l’information au peuple j’attends de voir ça mais je suis partisane et le vrai peuple aussi l’est. Le peuple ce n’es pas les ministres, ni les sous ministres, ni les maires , ni les députés en clair ce ne sont pas les représentants politiques. le peuple est l’ensemble de citoyens provenant des classes sociales laborieuses. il y a une espèce de nuance qui se fait au Gabon avec ce mot peuple peuple.Nous ne voulons plus entendre : le peuple et la bourgeoisie, le peuple et les privilégiés ; nous voulons voir ou entendre les hommes ou l’homme du peuple, être du peuple ça sonne mieux non ?

  10. GALFFANO dit :

    Quelle naÏveté des gabonais? Pourquoi ALI ne déclare t-il pas en premier ses biens?

    Et l’affaire des biens mal acquis, pourqoui ne rend t-il pas ces biens aux gabon. Arretons ça. “Ballayons d’abord notre déventure avant celle des autres” dit un adage.
    Jusqu’à quand la famille Bongo va t-elle se foutre de nous?

    Dépuis qu-il est arrivé au pouvoir, il ne s’est pas arreté. Lisez les anciens numéros des HEBDO ECO DU NORD et EDZOMBOLO pour comprendre et apprendre le pillage d’ALI dépuis qu’il est arrivé.

    Ne soyez pas naîfs jusqu’à ce point mes freres.

    Gallfano qui passe.

    • denza dit :

      mani, c vrai kon connait bien cmt le pays est gere’ dpuis 52 ans d’independance. Mais, il fo ke le pays avance un jr, vs pensez ke mm o states l’etat americain ne promet ps une ville meilleure et sans chomage pour tous residents et citoyents us. Et pour tnt tt le mnde c ke tt cela c d la shit. Mais est pour autant, ke les americains n croyent ps o devenir d leur pays. Vs voulez ke le bled change, mais vs mm n changez ps de comportement et de mentalite’. Apres vs fustigez les politiciens ki font le boucan. Hors, on oublie tous ke le peuple est a l’image de ceux ki les dirigent. Mani, n penses ps ke ce sont nos mounas ki viendront changer les choz, si ns mm n’avons cmencer a entamer le processus du dvpt.

    • gabonais dit :

      Exactement frangin. Bravoooooooooooooo!

    • Citoyen libre dit :

      Parce que tout le monde sait ce qu’il a.
      Il veut etre sur que personne a plus que lui pour mieux les controller. Cette declaration est juste une question de principe. logiquement on doit aussi declarer lorsque l’on qui le poste.

  11. el papa dit :

    la mama semble bien inspirée, elle sait tout sur tout! Merci de continuer à nous informer des crimes et autres liens familiaux de nos dirigeants…Amen!

  12. laguishire dit :

    À certains personnes arrêtez d’être injurieux bon sens, nous sommes là pour partager nos avis, je ne veux pas manquer de respect au corps politique et ces représentants. je dis ce que je pense de la politique menée. Alors là à traitez les gabonais de naïfs ça ne me plait pas du tout. Tout ce qui est dit et fait ici et là nous avons tous une vision différente ce qui est discutable. c’est une tâche lourde et difficile qu’à Mr le président de gérer le pays allez essayons de lui faire confiance un peu et ce n’est pas tout le monde qui a bénéficier des vols ou de détournements. C’est une partie de gabonais c pas tous les gabonais. arrêtons de mettre tout le monde dans le même sac. je veux que ce pays change de politique et la marge de manœuvre du Président est justement de redonner une possibilité à tous gabonais de vivre correctement. Bonne chance à la république.

    • the rock stone cold dit :

      Quels sont les arguments enfin,comment trouves-tu que la manoeuvre est bonne lorsque par exemple un ministre ne met pas 6 mois, ce ci est une généralité en Afrique. Enfin moi je me dis on nomme quelqu’un à un poste en fonction de ses connaissances (si tas fait des études en Economie behnnn tu es ministre de l’économie enfin je pense..), mais ils se font la passe entre les ministères.

  13. the rock stone cold dit :

    En fait tout ce qui est numéroté là est tout simplement impossible à réaliser pour eux. Enfin sauf le contraire. Il faut qu’on arrête de se mentir, de se voiler la face, j’avais un prof de philo au lycée qui disait pour que l’Afrique change il faut tuer tout le monde ayant un age supérieure à 3 ans car à partir de 4 ans on commence à envier l’autre lorsqu’il a le bonbon à la bouche. Un exemple simple aujourd’hui le gouvernement Gabonais a fait sortir un article disant qu’il n’y plus de billet vacance pour les étudiants se trouvant à l’étranger, juste des billets de rapatriement…enfin s’est au moins une manière plus noble de dire restez où vous êtes et ne venez surtout pas développer votre pays et surtout nous piquer la place.

  14. Sateene dit :

    je pense que le Gabon est un Geant au corps d’argile. la tète c’est Ali, elle veut travailler et faire avancer le pays afin de concourir au bonheur de ses concitoyens. mais le comble c’est que le reste du corps ( ministres, députés at autres) ne suit pas. ça va etre un travail de Titan pour notre Président. Prions pour lui

  15. loic dit :

    je pense qu’il est temps que chacun se leve et combatte de sa maniere pour le developpement de notre pays comme l’a si bien montrer notre cher president,pour un gabon meilleur et prospere

  16. denza dit :

    ecoutez moi g vs repond a ts, ki a dja parmi vs refuser l’argent d1 parent dns le system? Ki? Sachez ke 42 ans de desordre n se redresse en 7ans de mandat. Vs penser sincerement ke abo va changer une un vieux system en un an vs mm reflechisser kan mm, vs etes des intellos. On ne met ps un nvo vin dans une vieille jarre. Dnc cmprener ke le changement d’un system ki a fait carriere dp8 68 vienne changer subitement en 2012. Les choz la se fnt pt a pt et ensuite un autre viendra a sn tour etc. Prenez ntre mal en patience

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW