HABANA

 

25 nouveaux producteurs de cacao du Canton Sossolo-Ntem et 20 issus du Canton nord du département du Haut-Ntem (Minvoul) ont bénéficié, du 23 au 26 août, d’une campagne de sensibilisation et d’évaluation des plantations conduite par l’ONG Brainforest, dans le cadre de l’opération «cacao sous ombrage».

Séance de sensibilisation des 25 nouveaux producteurs de cacao du Canton Sossolo-Ntem. © Brainforest

 

L’ONG Brainforest vient d’achever dans la ville de Minvoul, dans le septentrion, une campagne de sensibilisation de nouveaux producteurs de cacao sur l’agroécologie, l’agroforesterie et les mécanismes financiers en milieu rural. Cette activité visant à lutter contre la déforestation et la pauvreté en milieu rural au profit des communautés locales, a également permis d’initier une évaluation des premiers bénéficiaires du projet «cacao sous ombrage comme développement économique zéro déforestation pour les communautés du Gabon ».

Organisée en deux étapes, la phase de sensibilisation a eu lieu dans la plantation d’un des bénéficiaires du projet. Elle a consisté à la réalisation d’un brainstorming permettant à chaque participant d’analyser chacun des concepts et donner son expérience en tant que producteur de cacao. Chacun a pu s’exprimer sur la déforestation, ses causes et ses conséquences ; l’importance de l’agroforesterie dans les exploitations agricoles ; les avantages d’une coopérative agricole.De même, ces producteurs ont été informés et orientées sur les mécanismes de financement disponibles pour les coopératives agricoles, auprès des bailleurs de fonds (AFD, FAO, PNUD, etc.), des structures bancaires et/ou des micro-finances pour financer les activités agricoles.

© Brainforest

L’Etape de l’évaluation a également été menée dans une plantation de cacao au village Nyllon-ville. Elle a permis d’apprécier le niveau de mise en œuvre des activités de la saison 2021 pour les 20 premiers bénéficiaires du programme ; d’évaluer le fonctionnement de la coopérative des planteurs de cacao; de relever les forces et les faiblesses de chaque planteur ; et d’enregistrer les recommandations des planteurs pour la troisième année du projet.

Le projet cacao sous ombrage comporte trois objectifs spécifiques : restaurer les forêts dégradées et la productivité cacaoyère sous ombrage, selon un modèle d’adaptation au changement climatique «zéro déforestation», améliorer la valeur et la commercialisation du cacao sous ombrage et diversifier les revenus des producteurs par la collecte, la transformation et la commercialisation durables des produits forestiers non ligneux (PFNL). Ces producteurs exploitent au total 89.5 hectares de vieilles plantations de cacao.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire