mdas

 

En mai 2019, l’État gabonais a payé à Omnias Groupe et Réseau Pharma 73% des 3,41 milliards de FCFA réclamés par le consortium pour la réalisation du projet censé aboutir à la mise en place d’une carte vitale dans le pays et la digitalisation des services de la Caisse nationale d’assurance-maladie et de garantie sociale. Plus de trois ans après, rien n’a été fait, et le projet aurait été officiellement suspendu en octobre 2020 par la direction générale actuelle de la CNAMGS.

Le projet de mise en place d’une carte vitale au Gabon porté par la CNAMGS n’a pas abouti malgré le paiement de 2,7 milliards de FCFA aux prestataires en mai 2019. © D.R.

 

L’État gabonais se serait-il fait berner ? «Oui», répond ce jeudi 4 août l’accusation dans l’affaire dite Renaud Allogho Akoue. L’ancien directeur de la CNAMGS est accusé d’avoir fait perdre plus de 2,7 milliards de FCFA au contribuable dans le dossier lié au projet de digitalisation des services de l’entreprise étatique dont il avait la charge entre octobre 2017 et novembre 2019.

En septembre 2018, par l’entremise du ministère de la Santé et des Affaires sociales et la direction générale de la CNAMGS, l’État gabonais a signé un contrat avec le consortium formé par Omnias Groupe et Réseau Pharma. Prévu durer 18 mois, ce contrat d’un montant de 3,41 milliards de FCFA visait à mettre en place une carte vitale au Gabon et à créer un logiciel censé gérer les factures à la CNAMGS.

En mai 2019, 73% du montant du contrat global ont été payés au bénéfice des deux porteurs du projet, bien que l’un d’eux, Réseau Pharma, nie avoir reçu de l’argent de son partenaire Omnias Groupe désormais présenté comme une société écran. Il n’en demeure pas moins que plus de trois ans après, le projet n’a pas abouti.

«Au moment de mon arrestation, on était à environ 40% de réalisation du projet. Depuis lors, si rien n’avance, c’est parce que la direction générale actuelle de la CNAMGS a décidé de stopper le projet en octobre 2020, disant attendre la décision du comité technique», s’est défendu Renaud Allogho Akoue.

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. moukoukouai dit :

    c’est un detournement deguisé.
    Trop c’est trop.
    Partez du pouvoir.

Poster un commentaire