SOCIÉTÉ

Élection au CES: 186 dossiers en attentes de validation

Élection au CES: 186 dossiers en attentes de validation

Le processus d’enregistrement des candidatures pour l’élection des membres du futur Conseil économique social (CES) pour le mandat 2012-2017 qui a débuté le 14 mai dernier du côté de la primature, s’est achevé le 18 mai et a permis d’enregistrer 186 dossiers qui feront l’objet d’une étude de conformité avant publication de la liste des dossiers retenus.

 
 

Haro sur les heures d’absences à destination des prépas BEPC et Bac

Haro sur les heures d’absences à destination des prépas BEPC et Bac

La direction générale des examens et concours lance ce 21 mai sur l’ensemble du territoire national l’opération contre la publicité réputée mensongère de certains prépa-Bac et Bepc et les élèves sécheurs qui auront totalisé dix heures d’absences injustifiées.

 
 

Le Centre de formation professionnelle de Mouila bat de l’aile

Le Centre de formation professionnelle de Mouila bat de l’aile

Les travaux du Centre de formation professionnelle de Mouila, lancés depuis l’année 2008 par le Premier ministre de cette époque, ont de la peine à arriver à leur terme au regard des nombreux arrêts qui émaillent l’évolution de ce chantier.

 
 

Traite des êtres humains : Joy Ngozi Ezeilo livre ses conclusions

Traite des êtres humains : Joy Ngozi Ezeilo livre ses conclusions

Après quatre journées de mission au Gabon, la rapporteuse spéciale du conseil des Droits de l’homme de l’Organisation des Nations unies, Joy Ngozi Ezeilo, a livré les conclusions de sa visite sur l’évaluation de la traite des personnes ainsi que les moyens mis en œuvre par les autorités du pays pour lutter contre cette pratique.

 
 

Sessions criminelles, crimes rituels : les limites de la méthode Ouwé

Sessions criminelles, crimes rituels : les limites de la méthode Ouwé

La série de sessions criminelles spéciales en cours n’aidera pas à l’éradication de la pratique des crimes rituels. On présage que nombreux affaires, ici évoquées, ne seront pas rouvertes parce qu’elles concernent quelques personnalités politiques. La méthode Ouwé ne serait alors qu’un pétard mouillé.

 
 

La bretelle Arboretum de Sibang-SGA « oubliée » par les services de l’État?

La bretelle Arboretum de Sibang-SGA « oubliée » par les services de l’État?

Pourtant vue par de nombreux automobilistes comme une voie de contournement pour sortir au PK 9, ceci au regard de l’embouteillage qui encombre souvent la route nationale N°1, du PK 5 au PK 9, la bretelle reliant l’Arboretum de Sibang à la SGA, qui devrait être réhabilitée avant la CAN 2012, a simplement vu ses travaux abandonnés.

 
 

Normaliser la médecine traditionnelle au Gabon

Normaliser la médecine traditionnelle au Gabon

Très présente dans la société gabonaise, la médecine traditionnelle a fait récemment l’objet d’une rencontre qui a permis à ses praticiens, à travers les travaux de l’Organisation des chercheurs tradipraticiens du Gabon (OCTG), de se doter d’une nouvelle coordination générale dénommée “L’Ordre Silayo”, rapporte le site internet Ogooué Infos.

 
 

Le « Non » des femmes gabonaises

Le « Non » des femmes gabonaises

Les mamans de la capitale gabonaise réunies en collectif, ont manifesté ce 16 mai au rond-point de la cité de la démocratie de Libreville pour dénoncer le malaise profond, qui règne actuellement au sein de la société gabonaise.

 
 

Sylvia Bongo en immersion à la Baie des cochons

Sylvia Bongo en immersion à la Baie des cochons

A l’occasion de la journée internationale des familles, organisée le 15 mai, la Première dame du Gabon, Sylvia Bongo, a devisé avec les populations du Cap Esterias et de la «Baie des cochons», quartier sous-intégré en plein centre-ville de la capitale. Cette visite a permis à l’épouse du chef de l’Etat de s’enquérir des risques sanitaires auxquels ces populations sont exposées et des problèmes sociaux qui les affectent au quotidien.

 
 

UOB ? C’est pas fini…

UOB ? C’est pas fini…

Les étudiants de l’Université Omar Bongo frappés par la limite d’âge de 27 ans, s’estimant lèsés après la publication par l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG), de la liste des 1 000 noms retenus sur les 1941 dossiers examinés, ont choisi d’empêcher la reprise des cours au sein de cette institution en mettant le feu à l’entrée du portail principal pour mieux manifester leur mécontentement.