mdas

Évènement inédit. Le samedi 27 novembre 2021 aura lieu l’élection destinée à doter la Chambre nationale des métiers de l’artisanat du Gabon (CNMAG), de sa première Assemblée plénière de 45 artisans qui éliront deux membres de leur bureau dont un président et un vice-président.

Des artisans à Libreville s’inscrivant au siège de la CNMAG pour participer aux élections. © D.R.

 

Attendues, les premières élections de la Chambre nationale des métiers de l’artisanat du Gabon (CNMAG), se tiendront ce 27 novembre. Une Assemblée plénière de 45 artisans élira deux membres du bureau dont un président et un vice-président conformément aux textes juridiques. Notamment, la loi n°027/2018 du 11 juin 2019 portant orientation de la politique nationale de l’Artisanat en République gabonaise, le décret n°00430/PR/MCPMEI du 20 novembre 2020 portant approbation des Statuts de la CNMAG et l’arrêté n°0201/MCPMEI du 3 mars 2021 fixant les modalités et conditions d’élection des membres de l’Assemblée plénière et du bureau de la CNMAG. Placée sous la tutelle du ministère en charge de l’Artisanat, cet établissement public à caractère professionnel (EPCP) s’intègre dans la stratégie gouvernementale de diversification des activités économiques, de création des emplois, des revenus et de stimulation de la croissance.

De ce fait, elle a pour missions principales de renforcer et de promouvoir les métiers du secteur de l’artisanat ; d’élaborer un répertoire et une nomenclature des métiers ; d’offrir des formations techniques et des stages en gestion, management et comptabilité ; de valider les acquis et les aptitudes des artisans et maitres-formateurs ; de veiller à la prise en compte des besoins spécifiques des entreprises artisanales dans les politiques publiques de l’Etat ; d’encourager et d’accompagner la formalisation des activités artisanales ; d’assurer la représentation des artisans auprès des pouvoirs publics. En plus de l’action du gouvernement, l’exécution de ces missions a été rendue possible grâce à l’appui de l’Institut français du Gabon (IFG) à travers un partenariat noué entre le gouvernement gabonais et l’ambassade de France au Gabon.

Ce partenariat a permis de mettre en œuvre des programmes de renforcement des capacités par la Chambre des métiers et d’artisanat de France, partenaire technique du projet depuis 2017 et de financer les travaux de réhabilitation du siège de la CNMAG, la construction et l’équipement du Centre de ressources professionnelles (CRP) etc. La concrétisation du projet de la CNMAG est l’œuvre d’une «Cellule de coordination» qui a travaillé de septembre 2017 à septembre 2021 sous la conduite de Mme Rachel Ebaneth, coordinatrice du projet nommée directeur général de la Chambre le 13 septembre 2021. Toujours avec l’appui du partenaire technique, des actions entreprises par la Cellule ont parachevé le projet. Notamment, le programme de renforcement des capacités techniques, entrepreneuriales et commerciales des artisans (RCTEC Gabon) au profit de 93 artisans dans 6 provinces.

A cela s’ajoutent, le programme au profit des jeunes et des femmes dénommé ACTIF Gabon dans 4 provinces qui comportait un diagnostic filières pour identifier les projets et les besoins des artisans en matière de formation ; 4 missions de coaching pour développer les résultats du diagnostic filières ; 10 missions de compagnonnage artisanal pour apporter un appui entrepreneurial et technique aux artisans ; 1 mission de modélisation du parcours de l’artisan-entrepreneur pour l’informer sur les modalités de formalisation pour la légalisation de ses activités ; un encadrement de plus de 100 artisans ACTIF Gabon dans les filières maintenance et réparation du froid-climatisation, de la téléphonie, de l’informatique et du tri et valorisation des déchets dans l’Estuaire ; du bois dans l’Ogooué-Lolo, des panneaux solaires dans l’Ogooué-Maritime et de la métallerie soudure dans le Woleu-Ntem. Ces artisans ont bénéficié de l’encadrement de CMA France pour le montage des projets afin de répondre à l’Appel à projets Azobe initié par l’IFG, dont 2 sont lauréats.

Nombre d’actions sont à entreprendre à court, moyen ou long terme. Précisément, l’organisation de l’élection des artisans membres de l’Assemblée plénière et celle du bureau de l’Assemblée générale ; l’inauguration de la Chambre des métiers de l’artisanat et la structur∂ation de sa direction générale ; la création d’un répertoire des artisans et des métiers ; l’insertion de la CNMAG dans l’écosystème entrepreneurial national d’une part. D’autre part, l’installation des représentations de la CNMAG dans les provinces ; la passation des partenariats avec les Chambres et les organismes internationaux chargés de l’encadrement et de la promotion des artisans et de leurs organisations, ainsi que l’élaboration d’une stratégie de recherche, aux niveaux national et international, des financements de la CNMAG, des artisans et des entreprises artisanales.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire