TATIE

Les agents de la Main d’œuvre non permanente (Monp) du Centre hospitalier universitaire de Libreville (Chul) vont percevoir une partie de leurs primes dites quotes-parts, au courant de cette semaine.

Marie-Thérèse Vane (centre) a rassuré les agents de la Monp, le 30 novembre 2020 à Libreville, du versement dans la semaine d’une partie des primes dites quotes-parts. © Facebook

 

Menaçant de faire grève depuis une semaine, les agents de la Main d’œuvre non permanente (Monp) du Centre hospitalier universitaire de Libreville (Chul) vont percevoir leurs primes dites quotes-parts. L’annonce a été faite par la directrice générale de l’établissement sanitaire, le 30 novembre à Libreville.

Au sujet de cette prime, en effet, Marie-Thérèse Vane a rassuré les partenaires sociaux du paiement dès cette fin de semaine, d’un des dix mois d’arriérés. Relevant de la compétence du Chul, ces primes dépendent en réalité du reversement des ristournes de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale(CNAMGS).

Hormis ces quotes-parts, les agents de la Monp réclament le paiement de la prime Covid-19 et la Prime d’incitation à la performance (PIP) 2015. Les premiers paiements vont-ils dissuader les agents de la Monp de ne pas entrer en grève ? En tout cas, la direction générale du Chul et les partenaires sociaux ont convenu d’approfondir le dialogue social pour éviter toute crise.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire