" " Conférence des chefs d’Etat de la CEEAC : Ali Bongo absent à Brazzaville | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

 

Le président gabonais n’a pas pris part en présentiel à la 20e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) tenue ce mercredi 19 janvier à Brazzaville. La Première ministre Christiane Ossouka Raponda n’est pas non plus présente dans la capitale congolaise.

Les représentants des Etats à Brazzaville, le 19 janvier 2022. Denise Mekam’ne au second plan. © Twitter/PR Congo

 

Aucune annonce officielle de la part de la Communication gouvernementale et encore moins de la présidence de la République habituellement prompte à relayer sur les réseaux sociaux les déplacements du chef de l’État depuis son retour sur la scène diplomatique, la 20e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEEAC tenue ce lundi n’a vraisemblablement pas vu la participation d’Ali Bongo à Brazzaville. Quelques semaines plus tôt, les organisateurs avaient annoncé que cette rencontre au sommet se passerait en présentiel.

Or, ces derniers temps, le palais du bord de mer à Libreville a annulé des rencontres censées être dirigées par le chef de l’État. C’est notamment le cas de la traditionnelle cérémonie de présentations des vœux et du Conseil des ministres annoncé pour le 7 janvier dernier. Jusqu’à lors, aucune explication officielle n’a été donnée.

Si les présidents de la Guinée équatoriale, de l’Angola, de la Centrafrique et de la RDC sont bel et bien présents dans la capitale congolaise depuis mardi pour certains, le président gabonais est quant à lui représenté par la ministre en charge des Relations avec les Institutions constitutionnelles, Denise Mekam’ne et le ministre des Affaires étrangères Pacôme Moubelet Boubeya. La Première ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, est elle aussi absente de cette 20e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEEAC au terme de laquelle Félix Tshisekedi, le président de la RDC, prendra officiellement la tête de la communauté pour une durée d’un an. Il remplace à ce poste Denis Sassou N’Guesso du Congo Brazzaville.

D’autres chefs d’Etat sont également absents de cette rencontre. Il s’agit de Paul Biya du Cameroun, Paul Kagamé du Rwanda, Évariste Ndayishimiye du Burundi, Carlos Vila Nova et le président du Conseil militaire de transition du Tchad Mahamat Idriss Déby.

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Lavue dit :

    Depuis la sévère fatigue du distingué camarade, le Gabon est désormais dans les mains des femmes. MBORANTSOUO, SYLVIA, OSSOUKA, AUBUSSON et maintenant MEKAM’NE. Une nouvelle exception gabonaise?

Poster un commentaire