HABANA

24 heures après le premier cas testé positif au Covid-19 dans le pays, le ministère gabonais de l’Enseignement supérieur a décidé, vendredi 13 mars, de la fermeture pour 15 jours des universités et grandes écoles publiques et privées. Jean de Dieu Moukagni-Iwangou revendique une mesure visant à lutter contre la propagation du virus sur l’ensemble du territoire national.

Du 16 au 31 mars, les amphithéâtres du Gabon (ici celui des Lettres modernes à l’UOB) resteront fermés à cause du Covid-19. © Gabonreview

 

À compter du lundi 16 mars prochain, plus aucun enseignement ne sera dispensé dans les universités et grandes écoles publiques et privées du Gabon. Le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé vendredi la fermeture de ces établissements pour une durée de 15 jours. Cette décision à laquelle plusieurs Gabonais s’attendaient a un lien avec l’annonce, la veille, d’un premier cas testé positif au Covid-19.

Pour Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, cette fermeture provisoire des établissements d’enseignement supérieur «vise à lutter contre la propagation du coronavirus sur l’ensemble du territoire national». L’idée, selon des experts, est de voir si durant ces 15 jours correspondant à la période d’incubation du virus un autre cas ne sera enregistré parmi les étudiants et les enseignants, voire au sein du personnel ATOS desdits établissements.

Dans la nuit du 12 au 13 mars, le gouvernement a annoncé le premier cas de coronavirus au Gabon. Le patient zéro, un Gabonais de 27 ans, semble avoir contracté la maladie à Bordeaux (France) où il a séjourné quelque temps avant son retour à Libreville le 8 mars. Il est actuellement pris en charge à l’hôpital des instructions des Armées Omar Bongo Ondimba de Libreville.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire