TATIE

 

Entamé en mi-février 2020, le chantier de la chambre provinciale de la Cour des comptes de l’Ogooué-Maritime pourrait-être livré d’ici deux mois, si les travaux se poursuivent sans entrave.

Vue du chantier de la Chambre provinciale des comptes de l’Ogooué-Maritime, exécuté à 80%. © Gabonreview

 

Les travaux de finition de l’antenne provinciale de la Cour des comptes vont bon train. Entre électricité, plafonnage, charpente et pose des tôles, le chantier est à 80% de sa réalisation totale. «Il ne nous reste plus que le crépissage qui est livré à 80% au bâtiment principal. Pour les logements annexes, il ne reste plus grand-chose. Puis ce sera les carreaux et les sanitaires. L’électricité est finie. On peut dire que d’ici deux ou trois mois tout pourrait être fini dans son intégralité si tout va bien», a indiqué le chef des travaux de l’entreprise Thierno BAT, Seck Barra.

Si cette échéance est respectée, les magistrats affectés auprès de cette juridiction pourront intégrer ce site au cours de la rentrée judiciaire 2020-2021. Régie par la loi organique relative à la Cour des comptes, cette chambre provinciale aura les mêmes prérogatives, les mêmes compétences et la même composition que celle de Libreville.

Implanté dans le quatrième arrondissement de la commune de Port-Gentil, plus précisément au quartier Ntchengué, en face du Lycée Thuriaf Bantsantsa, ce site s’étend sur une superficie de 1200 m². Il est constitué de 21 bureaux, 3 salles (audience, archive et délibération), 2 toilettes et un local technique et 10 villas d’astreintes dont 8 de trois chambres et 2 de quatre chambres.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire