mdas

Au regard de la propagation du Covid-19 à travers le monde et de l’apparition de trois cas au Gabon, le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi, a invité, le 18 mars, le gouvernement et la population à faire davantage pour éviter l’expansion de cette pandémie. Il a notamment demandé à réfléchir sur l’éventualité d’un confinement comme c’est déjà le cas dans certains pays développés.

Le président de l’Assemblée nationale suggère de réfléchir sur l’éventualité d’un confinement comme c’est déjà le cas dans certains pays développés. © Gabonreview

 

Le président de l’Assemblée nationale (Pan) s’est de nouveau exprimé, le 18 mars, sur l’épidémie de Covid-19 qui éventre désormais les systèmes de santé dans le monde. Si Faustin Boukoubi salue les mesures prises par le gouvernement sous la houlette du président Ali Bongo Ondimba, il invite le gouvernement à réfléchir «sérieusement sur le confinement imposé dans les pays développés».

Avec environ 9000 morts à travers le monde, le Covid-19 continue de causer des frayeurs dans les foyers. Raison pour laquelle le président de l’Assemblée nationale rappelle que les «derniers développements de l’actualité sanitaire ces derniers jours montrent que loin de s’améliorer, la situation épidémiologique s’aggrave à travers le monde en général et au Gabon en particulier». Il souligne également que «les mesures multidimensionnelles mises en œuvre dans des pays disposant d’infrastructures hospitalières développées, de ressources humaines qualifiées, d’une logistique et des services d’informations nettement plus évolués que les nôtres suffisent à nous convaincre de l’extrême urgence de nous mobiliser à l’échelle nationale».

Dans ce sens, il a annoncé que le programme des travaux de l’Assemblée nationale est modifié de manière à suspendre toutes les activités à l’exception de celles présentant un caractère d’urgence. Par ailleurs,  l’Assemblée nationale a reporté la séance de questions-réponses au gouvernement, initialement prévue pour le mercredi 18 mars 2020 et qui devrait être notamment axée sur les inondations et les problèmes de transports dans le pays. De même, les missions à l’étranger pour le compte de cette institution ont été annulées. «Nous devons appliquer et faire appliquer strictement les mesures annoncées par le gouvernement, ainsi que les dispositions raisonnables dictées par les experts en la matière», a déclaré Faustin Boukoubi, avant d’ajouter qu’«à cet égard, nous relevons que les mesures de confinement imposées dans les pays développés ne sont pas un luxe ». «Nous devons y réfléchir sérieusement», a-t-il préconisé.

Sans pour autant vouloir aggraver la psychose, il a demandé l’implication de toutes les institutions, de la classe politique, de la société civile, des services publics et privés ainsi que toute la communauté nationale les partenaires au Gabon dans cette lutte.

 
GR
 

2 Commentaires

  1. Ponce Pilate dit :

    Mon cher Ainé,
    Il faut que l’on sorte du culte de l’occident et de ce rapport d’infantilisation que nous avons vis a vis d’eux.
    L’oocident n’est pas necessairement une reference en tout.

    Nous avons la chance de faire partie des derniers pays infectés et nous pouvons donc observer ce qui est faits ailluers et choisir chez nous la meilleure methode en fonction de nos ressources.

    Il suffit de regarder les chiffres pour se rendre compte que les pays qui appliquent le confinement(France,USA, Espagne,Italie,…) sont ceux qui subissent le plus de cas graves, de reanimations, de deces, de soucis logistiques dans les hopitaux(absence de masques et protections pour les equipes medicales),de non respect des consignes de confinement,d’augmentation des infections malgré le confinement,….ceux qui n’ont pas appliqué le confinement systematique mais de test PCR (que l’on doit pouvoir faire à l’hopital general), puis identification des infectés puis traitement des infectes pour reduire la charge virale,donc la capacité de contamination de 6 jours au lieu de 20,ces pays là ont vu leur nombre de patient infectés reduire en mois de 2 semaines, le nombre de cas graves tres en deças de ceux des pays « developpés », et ne pas voir leur économie tres impactes.

    A tel points que la Corée qui etait le 2e foyé s’est vu depassé en nombre d’infectés par tous les confineurs.

    Donc, Grand ! Avons nous la capacité de supporter les effets secondaire d’un confinement ?
    Quelle est notre capacité de lits de reanimation ? (On m’a dit 40 pour tout le Gabon)
    De combien de masques type FFP2 disposons nous ?
    Comment scolarisons nous nos enfants en confinement ?
    Comment alimentons nous notre population en confinement ?
    Quelles mesures mettons nous en place pour les salaires de nos soeurs et freres qui seront en confinement ?
    Quid des pertes financieres des entreprises à cause du confinement ?
    Pourquoi ne faisons nous pas nos propres essaies clinque a base de chloroquine (nivaquine à 65 fcfa le conprimé) ? (cf. site web de l’IHU de Marseille)

    Il est clair que cuxe que font les pays « developpés » actuellement n’est pas la solution.

    Il faut demander conseil aux gens qui ont reussi, pas a ceux qui galèrent encore.

  2. JAMES DE MAKOKOU dit :

    HE BEN ! LE PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE SAIT QUE LE POSTE DE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CHEF DU GROUVERNEMENT EST BIEN VACANT ET IL ESSAI ICI ENCORE UN FOIS DE JOUER SON ROLE EN COMBLANT LES LACUNES DE CEUX QUI USURPENT CETTE FONCTION EN CE MOMENT.
    JE PENSE QU’IL A RAISON EN PARLANT DE CONFINEMENT TOTAL, CAR CETTE PANDEMIE NE FAIT DES YEUX DOUX A PERSONNE ET ENCORE MOINS A ACUNES COMMUNAUTEES, ALORS IL FAUDRAIT FAIRE CE QU’ON FAIT LES AUTRES ET QUI MARCHE, LES CHINOIS NOUS ONT MONTRE L’EXEMPLE ET MAINTENANT LES EUROPEENS ET AUTRES.. ET NOUS DEVONS JUSTE SUIVRE CES EXEMPLES QUI ONT BIEN MARCHES
    POUR MOI C’EST PAS UNE HISTOIRE DE SORTIR DU CULTE DES OCCIDENTAUX ICI MAIS UNE QUESTION DE PANDEMIE.. DONC UN PROBLEME SANITAIRE MONDIAL.
    CERTES NOS DIRIGENTS SONT DES INCAPABLES ET JE SOUHAITE A CERTAINS D’ENTRE EUX D’AVOIR LE CORONAVIRUS POUR S’EN DEBARASSER.. LE CORONAVIRUS DEVRAIT ETRE UN VIRUS DESTINE AU MAUVAIS DIRIGENTS DE CE MONDE

Poster un commentaire