GR

Le gouvernement vient d’interdire la vente de la viande du pangolin sur l’ensemble du territoire. Cette décision est motivée par le fait que le pangolin est soupçonné d’avoir servi de vecteur au Covid-19.

Le gouvernement vient décider du retrait du marché et d’interdire la vente de la viande du pangolin sur l’ensemble du territoire pour lutter contre le Covid-19. © D.R.

 

Dans le prolongement des mesures adoptées pour lutter contre le coronavirus, le gouvernement vient de décider du retrait de la viande du pangolin des étals des marchés et d’interdiction de sa vente sur l’ensemble du territoire.

La décision est motivée par le fait que le pangolin est perçu par plusieurs scientifiques comme le principal vecteur du Covid-19. La mesure vient s’ajouter à la batterie des mesures prises par le gouvernement pour sensibiliser et protéger les populations contre la propagation de cette pandémie. À ce jour, le Gabon a enregistré trois cas confirmés sur son territoire et identifié 27 personnes censées avoir été en contact avec les patients contaminés.

La Chine a également décidé d’interdire l’importation et la consommation d’espèces sauvages jusqu’à nouvel ordre. Le pangolin est très prisé en Asie, notamment en Chine pour sa viande, ses écailles qui sont également utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise.

Toujours dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le porte-parole du Comité de suivi et de riposte contre le coronavirus, Guy-Patrick Obiang, a annoncé la production dans les prochains jours de 60.000 flacons de gels hydroalcooliques par une usine installée dans la Zone spéciale économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire