mdas

 

Pour le Groupe de la Banque mondiale, dont l’aide apportée aux États dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 s’est établie à 6,3 milliards de dollars en 2021, «le moyen le plus rapide de mettre fin à la pandémie est de vacciner le monde entier».

Pour la Banque mondiale, «le moyen le plus rapide de mettre fin à la pandémie est de vacciner le monde entier». © leclaireurprogres.ca

 

En 2021, plus de 64 pays ont bénéficié des financements de la Banque mondiale pour l’achat et le déploiement de vaccins anti-Covid, pour un montant total de 6,3 milliards de dollars. Au 20 décembre 2021 (article), le groupe bancaire revendiquait l’achat de près de 300 millions de doses destinées aux pays en développement, y compris dans le cadre du mécanisme COVAX. Et s’il se donne autant de mal, c’est qu’il croit que le vaccin est jusque-là la meilleure réponse contre le coronavirus.

La Banque mondiale estime en effet que «le moyen le plus rapide de mettre fin à la pandémie est de vacciner le monde entier». Seulement, le Groupe regrette que plusieurs mois après la mise sur le marché des premiers vaccins, «à peine 7% des habitants des pays à faible revenu ont reçu une dose de vaccin, contre plus de 75% dans les pays à revenu élevé».

«Il est par conséquent indispensable d’assurer un accès large et équitable à des vaccins efficaces et sûrs contre la Covid-19 pour sauver des vies, mais aussi renforcer la reprise économique mondiale», invite le groupe bancaire qui espère un plus grand élargissement de la couverture vaccinale mondiale en 2022.

 

 
GR
 

2 Commentaires

  1. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. Quid de la gestion de es fonds par les état. Amen.

  2. LAFLEUR dit :

    « Le tout vaccinale est un échec ». Il n’est pas le seul, et ses propos sont pesés.
    https://www.youtube.com/watch?v=WFscL_ng5tQ
    À quand un retour à la raison chez nos parlementaires qui prolongent l’urgence sanitaire.

Poster un commentaire