GR

Cumulant encore sa fonction de porte-parole du Comité de pilotage du plan de riposte contre le Covid-19 (Copil) avec celui du ministre de la Santé, Guy-Patrick Obiang Ndong s’est entretenu, le 28 juillet, avec la presse. Une initiative visant à faire la lumière sur la nouvelle vague de contamination au Covid-19 enregistrée ces derniers jours dans le pays.

Il n’y a pas de seconde vague de contaminations au Covid-19 au Gabon, selon le ministre de la Santé. © Capture d’écran/Gabonreview

 

«Il n’y a pas de deuxième vague de contamination au Gabon» ! Telle est l’idée maitresse à retenir de l’entretien du nouveau ministre de la Santé avec la presse, le 28 juillet, à Libreville. Guy-Patrick Obiang Ndong a tenu à expliquer les raisons de la recrudescence des cas de contamination au Covid-19 enregistrés ces derniers temps, regrettant la baisse de la vigilance de la population notamment à cause de l’allègement des restrictions.

La tendance baissière de la courbe du Covid-19 s’était pourtant consolidée depuis le début de ce mois de juillet. Cependant, depuis le 24 juillet, elle semble repartir à la hausse avec une centaine de cas positifs déclarés sur des sites pétroliers. Après les 180 cas du 24 juillet sur un site à Lambaréné et Port-Gentil, 125 autres ont été testés positifs sur un site pétrolier à Lambaréné le 27 juillet. Toutefois, ces pics ne représentent nullement une seconde vague de contamination au Gabon.

A en croire Guy-Patrick Obiang Ndong, la hausse des chiffres est justifiée non pas par un retour en force de la pandémie, mais par la découverte de clusters sur des sites pétroliers à Port-Gentil, dans l’Ogooué-Maritime, (126 cas positifs), à Onal dans le Moyen-Ogooué (168 cas), et dans un chantier pétrolier à Mandji dans la Ngounié (81 cas). Ce dernier explique également que le fait de dresser la situation épidémiologique après plusieurs jours peut donner l’impression d’une résurgence de la maladie auprès des profanes. Or, il n’est que question des chiffres cumulés sur une période donnée.

Au 28 juillet, selon le ministre de la Santé, la situation épidémiologique faisait état de 70 059 prélèvements, 7 189 cas positifs, une prévalence de 10,3% pour 4 682 guéris, soit 65,1% et 49 décès. 31 personnes sont hospitalisées dont 6 en réanimations. «La tendance baissière de la pandémie reste effective. Quant aux clusters, nous les gérons», a déclaré Guy-Patrick Obiang Ndong qui a annoncé une mission vers ces clusters pour «se rassurer des dispositions prises et de fixer les orientations stratégiques pour circonscrire la flambée épidémiologique».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire