TATIE

En partenariat avec l’Institut français du Gabon, l’association artistique True legend crew organisera de février à juin, une fois par mois, Future freestylers. Une compétition de danse urbaine destinée aux enfants, aux femmes, aux élèves et aux professionnels de l’art. L’idée de ce concept est de lutter contre l’oisiveté et soutenir le secteur artistique au Gabon.

Les danseurs urbains sont attendus pour le Future freestylers. © D.R.

 

De février à juin prochain, l’Institut français du Gabon (IFG) accordera une place de choix à la promotion de la culture urbaine. Il est partenaire de l’association artistique True legend crew qui présentera durant cette période, la première édition de Future freestylers. Une compétition de danse urbaine déclinée en plusieurs catégories: Future freestylers kids pour les 6 à 15 ans, Future freestylers 100% féminin pour celles ayant le rythme dans la peau, Future freestylers élèves pour les scolarisés, Future freestylers professionnel pour les professionnels désirant tester leurs niveaux avec d’autres professionnels et, Future freestylers battle akatsuki pour les professionnels en quête d’une «expérience de malade».

Pour y participer, les candidats doivent s’inscrire en envoyant une vidéo sur le style urbain de leur choix aux adresses mises à disposition pour la circonstance dont la page Facebook du True legend crew. «Le but de ce programme est de promouvoir la formation artistique et la liberté de danser selon son style sa catégorie et de lutter contre l’oisiveté», font savoir les organisateurs.

L’évènement se déroulera en deux étapes, partant d’un show-case avec un artiste danseur ou groupe de danse de la déclinaison mensuelle et 16 participants retenus chaque mois par présélection sur Internet sur la base de la vidéo. Laquelle est triée par le jury et le public pour les face à face sur les nouvelles scènes de l’IFG. «Le nombre de participants en face à face est réduit à 16 afin de respecter les mesures gouvernementales sur le droit au rassemblement et dans le strict respect des mesures barrières», font-ils savoir. Aussi, indiquent-ils «le battle sur place est soumis à la seule appréciation des jurys et se pratique en expression libre c’est-à-dire, style contre style en trois passages sur une même musique par passage et la meilleure expression l’emporte».

Le True legend crew, troupe de danseurs urbains de 2009 à 2012, devenu une compagnie de danse de 2013 à 2016 et association en 2017, s’est spécialisé dans le «Krump, New styles, Ultimate dance, Urbane contemporain» et plusieurs autres styles de danse urbaine. L’association dit vouloir permettre aux danseurs urbains de vivre de leur art et attend donc un engouement particulier de leur part.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire