HABANA

 

La Direction générale de la concurrence et la consommation (DGCC) vient de lancer un numéro vert, mais également un numéro WhatsApp et une page Facebook. Selon l’administration, ces nouveaux moyens de communications visent à multiplier les passerelles de dénonciations des abus et fraudes pour une meilleure consommation.

La DGCC met en place un numéro vert pour les abus et fraudes. © Ulrich Outo

 

Dans le cadre de sa stratégie de lutte contre la vie chère, la Direction générale de la concurrence et la consommation (DGCC) affute ses armes. L’administration dirigée par Luther Steeven Abouna Yangui a notamment mis à disposition un numéro vert «8085», mais également un numéro WhatsApp et une page Facebook.

Le lancement de ces nouveaux canaux de communication s’inscrit dans le cadre de la numérisation des services de la DGCC. «Le but de cette initiative est de multiplier les passerelles de dénonciations des abus et fraudes pour une meilleure consommation», a affirmé Luther Steeven Abouna Yangui, dans L’Union du 12 juillet, dont l’administration a pour missions principales de veiller à la régulation concurrentielle des marchés et assurer la protection économique et la sécurité des consommateurs.

Aussi, a souligné le patron de la DGCC, ces canaux de communication présents dans le quotidien des consommateurs, sont des outils indispensables à la préservation de leurs intérêts. «Cela grâce aux actions d’identification des auteurs de fraudes qui permettront à la DGCC d’effectuer un meilleur contrôle sur les dérapages constatés dans la commercialisation des produits de première nécessité», a conclu Luther Steeven Abouna Yangui.

 
GR
 

1 Commentaire

Poster un commentaire