TATIE

Le Syndicat national des professionnels des eaux et forêts (Synapef) a décidé de suspendre, le 3 septembre, sa grève entamée en juillet dernier. Une décision consécutive à la signature 24 heures plus tôt, d’un protocole d’accord bipartite de sortie de crise.

Après deux mois grève, le Synapef a suspendu son mouvement, le 3 septembre 2020 à Libreville. © Gabonreview

 

Après deux mois de tumultes, l’accalmie va s’installer au ministère des Eaux et Forêts. Le Syndicat national des professionnels des eaux et forêts (Synapef) a décidé de suspendre son mouvement d’humeur, le 3 septembre à Libreville. 24 heures plus tôt, en effet, les partenaires sociaux ont signé avec la tutelle un protocole d’accord bipartite de sortie de crise.

«Dans ce protocole, la tutelle s’est engagée à répondre de façon concrète aux revendications légitimes des agents selon un chronogramme précis, à très court, court et moyen terme», a annoncé le Synapef. «Les engagements pris par la tutelle reposant sur la satisfaction des revendications des agents, l’engagement des partenaires sociaux était lui, de suspendre le mouvement de grève», a souligné le syndicat. Ce qui donc été fait.

En effet, la décision de suspension de la grève a été soumise à l’assemblée générale du 3 septembre dans la cour du ministère. «Dans une majorité absolue et à mains levées, les agents ont décidé de la suspension du mouvement, le temps pour eux d’apprécier l’effectivité des engagements pris par leur tutelle», a expliqué le Synapef.

La signature du protocole de sortie de crise est intervenue au lendemain de faits malheureux au ministère des Eaux et Forêts. Lors de leur débrayage, le 1er septembre,  les agents du ministère ont été sauvagement chargés par des éléments de la gendarmerie en poste, sur ordre du directeur de cabinet du ministre. Les bombes lacrymogènes et décapantes ont provoqué plusieurs brûlures et blessures graves parmi les agents.

 
GR
 

1 Commentaire

  1. […] Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre) […]

Poster un commentaire