HABANA

 

Économiste  chevronné, Cedric Achille Mbeng Mezui a publié en avril dernier aux Editions Raponda Walker de Libreville un livre très actuel. «Sortir du collapsus économique : reconstruire la puissance africaine». Ouvrage de 151 pages, il puise sa source dans les soubresauts vécus par les Etats du monde et particulièrement ceux de l’Afrique dont les économies ont été fortement impactées la pandémie de Covid-19. Préfacé par le Pr. Bonaventure Mvé Ondo, cet ouvrage entend «penser le jour d’après», trouver les moyens pour sortir du «collapsus économique d’aujourd’hui».

Cedric Achille Mbeng Mezui propose des solutions pour relever les économies africaines. © Gabonreview

 

Si l’Afrique n’a pas subi de lourdes pertes en vie humaines, comparée aux autres parties du monde, comme le présageait l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à l’apparition du Covid-19, il n’en reste pas moins que ses États ont fait face à divers chocs plombant leurs économies. Face à cette crise, l’économiste gabonais, fonctionnaire international, Cedric Achille Mbeng Mezui, propose des solutions dans son dernier ouvrage : «Sortir du collapsus économique : reconstruire la puissance africaine» publié, en avril dernier, aux Editions Raponda Walker.

«Comment peuvent faire aujourd’hui nos Etats avec des déficits budgétaires abyssaux, conséquence à la fois de la lourde chute des recettes due au ralentissement de l’activité économique mondiale, mais aussi du coût des différentes mesures de la riposte sanitaire économique et sociale qu’ils ont (courageusement) mis en place ? Quels rôles nouveaux pour les banques centrales ? Comment repenser les budgets et renforcer la crédibilité budgétaire des Etats ? Qui doit faire quoi ? Pourquoi, comment et en quel sens l’Afrique doit-elle repenser son projet de développement ?».

 A toutes ces questions, «Cédric Achille Mbeng Mezui apporte des réponses précieuses car mûrement réfléchies, étayées par de passionnantes et éclairantes analyses et portées, à la fois, d’une part, par une connaissance fine des réponses des grandes institutions financières nationales et internationales, comme les banques centrales des grands pays développés et, d’autres part, par une exigence de rigueur intellectuelle et scientifique», souligne le préfacier, Philosophe, cadre de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et ancien recteur de l’Université Omar-Bongo, Bonaventure Mvé Ondo.

L’Afrique doit proposer au mond

© Gabonreview

L’ouvrage s’organise en deux parties à savoir «Transformer la base productive» et «Mobilisation des financements». Si elles ne comportent pas à proprement parler des chapitres, le texte est habillé de multiples intertitres à l’exemple de «Covid-19 : rupture ou mutation idéologique ?» ; «Quand les règles changent» ; «Il n’y a de richesses que d’hommes» ; «Le déficit de logements» ; «Un leadership africain» ; «Dynamique internationale» ; «Contre les plans d’austérité» ; «De la nécessaire souveraineté monétaire» et «Apprendre à penser par soi-même».

Pour l’auteur qui fait remarquer que la soudaineté, la brutalité et l’onde de choc du Covid-19 oblige à «marquer une rupture dans la conduite des politiques en Afrique, ainsi que dans les relations internationales», «l’Afrique doit proposer au monde une autre façon de vivre en phase avec ses valeurs profondes et millénaires».

Spécialiste des systèmes financiers, il estime qu’«un nouvel ordre mondial est en gestation avec l’émergence de nouveaux rapports de forces» et qu’«une des leçons majeures de cette crise est l’obligation de trouver ensemble des solutions durables, en tant que bloc régional et/ou en tant que continent». Ce qui fait dire au Pr. Mvé Ondo que «l’Afrique est condamnée à réussir cette transformation». «Il y va de son avenir et de celui du monde. Encore faut-il qu’elle fasse appel au courage et à l’intelligence des dirigeants politiques et économiques !», a-t-il dit.

En clair, ce livre facile à lire rappelle que «l’Afrique doit se réarmer culturellement, se réapproprier ses valeurs intrinsèques, ses humanités classiques et les enseigner au reste monde». Cédric Achille Mbeng Mezui est auteurs de plusieurs articles de presse, mais également de nombreux ouvrages parmi lesquels «Financer l’Afrique-Densifier les systèmes financiers locaux» et «Libérer le potentiel de l’Afrique : des idées d’Alexander Hamilton» et «Transformer le Gabon-Scénario de la panthère ou de l’écureuil».

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Hafrad Assiaa dit :

    où peut-on acheter ce livre s’il vous plait ?

Poster un commentaire