mdas

 

Avec des réserves estimées à 1 milliard de tonnes au moins, le gisement de fer de Belinga dans la province de l’Ogooué-Ivindo devrait reprendre dans les prochains mois, d’autant que l’État gabonais a signé en novembre dernier un accord avec l’australien Fortescue Metals Group dont le programme d’études sur le terrain devrait être lancé en 2022.

L’exploitation du fer de Belinga devrait reprendre en 2022, du moins pour les premières études. © Photo d’illustration/Le Soleil

 

Si le sujet s’était invité lors de la campagne électorale comptant pour la présidentielle de 2016, notamment dans les discours d’Ali Bongo qui accusait alors son challengeur Jean Ping et certains de ses soutiens d’avoir fait échouer le projet quand ils étaient aux commandes, l’exploitation du gisement de fer de Belinga vient de refaire surface dans l’actualité nationale. Selon des sources concordantes, l’État gabonais a signé le 24 novembre dernier un accord avec Fortescue Metals Group. La signature aurait eu lieu au palais de la présidence de la République en présence des ministres de l’Économie, des Mines et de l’Environnement, à en croire les médias proches du Bord de mer.

Intervenue une décennie après la dernière présence sur ce gisement de l’opérateur chinois, la China Machinery Engineering Corp (CMEC), ayant acquis le marché avant de se le voir retirer, cette signature d’accord porte sur un programme d’études de 12 à 18 mois sur les crêtes ferrières du mont Belinga, dans la province de l’Ogooué-Ivindo. En cas de résultats positifs, le géant minier australien s’est engagé à exploiter le gisement en respectant les normes environnementales nationales.

Selon des estimations, les réserves du gisement de fer de Belinga sont d’au moins 1 milliard de tonnes. Ce qui constituerait une belle manne pour le Gabon qui en a bien besoin en ces temps de crise.

 

 
GR
 

1 Commentaire

  1. Mandjoua aymard Vivien dit :

    Vous fatigué population belinga existe depuis quand.à la proche de vos élection ce maintenant que le dossier ressort.comme toujours Berner les gabonais.ppurquoi encore vouloir à voir l’accord avec les populations resté Une fois au pouvoir.vous le saviez très bien,on ne vous votera pas.fete comme d’habitude la tricherie.

Poster un commentaire