TATIE

À Biniomi, près de Franceville, dans la province du Haut-Ogooué, les villageois ont été priés de partir de leur localité par la société Nouvelle Gabon Mining (NGM) qui envisage d’y exploiter du manganèse. Un nouveau Bionomi, plus moderne, fourni en eau et en électricité, serait en construction.

Des engins de NGM sur le plateau de Biniomi. © Nouvelle Gabon Mining

 

Moment d’échange entre villageois et responsables de NGM. © L’Union

À Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué, au sud-est du Gabon, l’ancien Biniomi n’existera bientôt plus. À la place de ce village, la société d’exploitation minière Nouvelle Gabon Mining envisage d’installer ses engins et d’extraire le manganèse présent sous son sol. Plus de trois ans après l’inauguration par Ali Bongo de la nouvelle usine de l’exploitant, les habitants se sont résolus à partir.

«Nous n’avons pas d’autre choix que de partir en laissant ici une grande partie de nous pour une nouvelle vie dans le nouveau Biniomi», a déclaré au quotidien L’Union un notable du village. Pour sa part, Élisabeth Batani a reconnu que leur délocalisation dans un nouveau village s’est faite avec leur accord, au terme de plusieurs rencontres avec les responsables de la NGM. «Nous avons été suffisamment édifiés par les experts qui se sont fortement appuyés sur la loi gabonaise», a déclaré la cheffe du village, rassurée par les promesses faites par la société.

Pour convaincre les villageois de quitter l’ancien Biniomi, les responsables de la NGM ont en effet promis un nouveau Biniomi où ils seront beaucoup mieux installés. Dans nouvel emplacement qui serait en cours d’aménagement, plusieurs commodités d’accompagnement sont prévues. Selon Dr Amares Kumar, administrateur directeur général de la NGM, «le nouveau village disposera d’eau et d’électricité [et] d’autres facilités».

Dans le nouveau Biniomi, assure l’exploitant minier, les habitants seront logés dans des maisons de trois chambres construites avec des matériaux durables. Le village disposera également d’un marché et d’une case d’écoute. Les villageois espèrent toutefois être pourvus d’un dispensaire et d’une école.

Le Plateau Biniomi, actuellement en production, est reparti en deux zones d’extraction, avec des réserves estimées à plusieurs dizaines de millions de tonnes de minerai.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    « …les responsables de la NGM ont en effet promis… » Pauvre villageois !! A Ntare Nzame !! Les promesses de ce régime SATANIQUE n’aboutissent JAMAIS malheureusement.

  2. Aze dit :

    Franceville est sur le manganèse. Nous irons où ? Pourquoi ?
    NGM n’investi pas dans la région. Ou est leur Moanda ?

  3. SERGE MAKAYA dit :

    A mes enfants-frères Gabonais qui ont tentés une inscription dans la Garde Républicaine des Bongo et qui n’ont pas « réussis » à cause de la magouille comme d’habitude, je vous propose de vous engager dans la LÉGION ÉTRANGÈRE FRANÇAISE qui recrute aussi des étrangers (y compris Africains -Gabonais). Tentez votre chance si vous pensez être capable. Je vous propose CECI par le CANAL d’un ami à moi (français) qui est toujours dans ce CORPS MILITAIRE.

    NB : c’est JUSTE pour vous aider à trouver un JOB, puisque les Bongo ne vous donnent pas cette possibilité… A VOUS DE VOIR :

    https://www.legion-etrangere.com/mdl/page.php?id=554&titre=Recrutement-des-legionnaires

Poster un commentaire