TATIE

Liban Soleman a été nommé le 12 novembre, membre du conseil d’administration du Rwanda Finance Limited (RLF). Une belle marque de reconnaissance de l’expertise du Gabonais de 36 ans, qui siège déjà au conseil d’administration de Rwanda Development Board (RDB).

Liban Soleman a été nommé le 12 novembre 2020, membre du conseil d’administration du Rwanda Finance Limited (RLF). © Gabonreview

 

Encore une belle marque de reconnaissance de l’expertise de Liban Soleman. Déjà membre du conseil d’administration de Rwanda Development Board (RDB), le Gabonais a été nommé le 12 novembre, membre du conseil d’administration de Rwanda Finance Limited (RLF), société nouvellement créée pour promouvoir et développer le Rwanda en tant que centre d’excellence commercial et financier encourageant le commerce et les investissements transfrontaliers.

La société plaide en faveur des normes réglementaires les plus élevées et des produits et services les plus attrayants pour répondre aux besoins des investisseurs mondiaux et des institutions financières. L’expérience de Liban Soleman a donc plaidé en faveur de sa personne pour siéger au conseil d’administration de RLF. Titulaire d’une licence en finance et marketing de l’Université George Mason et un diplôme d’enseignement supérieur de HEC Paris, Liban Soleman a beaucoup travaillé dans la gestion financière, l’entrepreneuriat et le conseil au gouvernement.

Après sept ans chef de cabinet du président Ali Bongo, le Gabonais de 36 ans a notamment dirigé le Bureau de coordination du Plan stratégique Gabon émergent (BCPSGE), participant à l’aboutissement de plusieurs chantiers à l’instar de la restructuration de l’Agence nationale pour la promotion grand nombre des investissements (ANPI), où il occupait d’ailleurs le poste de président du Conseil d’administration. Une expérience dense lui ayant valu sa nomination au conseil du conseil d’administration de RDB en mai dernier avant d’être propulsé dans celui de RLF, qui sera présidé par Tidjane Thiam, un banquier ivoirien de renom, par ailleurs ancien directeur général de Credit Suisse.

 
GR
 

9 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    Peut-être a t-il le vent en poupe au Rwanda, mais en tout cas chez nous au Gabon il serait mieux pour lui de ne plus remettre ses pieds, même en tant que gabonais d’adoption. A Ntare Nzame !!

    Montrez-moi CONCRÈTEMENT ce que ce suppot de SATAN à fait de bien dans notre pays ? Kié !! Peut-être que ces démons deviennent des anges dans d’autres pays. Mais au Gabon, en quoi est-il différent de sieur Accrombessi, un autre suppot de SATAN ? Pauvre Gabon !!!

  2. Endundu dit :

    Oui, mais le vent en poupe là l’a manqué ici au Gabon.😡😡

  3. Paul Mikouma dit :

    La preuve est faite que la prospérité du Rwanda, le mirage Rwandais, n’est qu’ilusion. Liban est un cancre fini et nul ne peut le contester.

    Gabonreview gagnerait à publier des articles moins contestables que celui-ci.

  4. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. Chaque caïman a son marigot. Amen.

  5. Gabonais Honnete dit :

    Vous etes des avatars entrain d’attaquer quelqu’un qui a beaucoup fait dans la discretions aux Gabons. D’ailleurs critiquer le Rwanda parce que vous n’arriver pas a accepter que le jeune Soleman est tout sauf un idiot. J’ai travailler avec lui c’est quelqu’un de respectueux et humble et tres intelligent.

  6. Ulys dit :

    Beaucoup auraient dit la même chose que vous concernant feu Ali Bongo ou feu Omar Bongo. Ou même Hitler. Enfin, vous comprenez parfaitement ce que je veux dire…

  7. Pathétique Gabonais honnête!Même ton nom SUR GR,tu l’écris mal !Je suis sûr d’une chose,tu ne travaillais pas à son secrétariat…Je te vois très bien dans les basses besognes,car là bas, on écrit pas,on exécute en passant à l’action!!!

Poster un commentaire