mdas

 

Le ministère de l’Economie a publié, le 15 avril, la liste des 20 établissements de microfinance agréés au Gabon. Une démarche visant à prévenir l’arnaque dans ce secteur porteur et ainsi protéger les usagers.

Au Gabon, seules 20 établissements de microfinance sont agréés. © L’Union

 

Échaudée par la prolifération d’établissements de microfinance (EMF) informels, la ministre de l’Économie veut préserver les usagers. Nicole Roboty a publié la liste des 20 établissements de microfinance agréés au Gabon. «Le ministère de l’Économie et de la Relance tient à rappeler une nouvelle fois aux opérateurs économiques que l’exercice de l’activité de collecte d’épargne requiert l’obtention d’un agrément délivré par l’Autorité monétaire. Tout contrevenant s’expose nécessairement aux sanctions prévues par les textes», a prévenu un communiqué publié le 15 avril.

La liste des EMF agréés au Gabon. © Capture I Gabonreview

Le communiqué du ministère de l’Economie intervient deux semaines après celui de L’Association d’établissement de microfinance du Gabon (APEMFG), qui avait annoncé son intention d’identifier «toutes les structures informelles qui se font passer pour des établissements de microfinance et les dénoncer auprès des autorités compétentes». Une démarche visant à «protéger l’épargne des opérateurs économique en République gabonaise». Les EMF reçoivent des dépôts de ses clients, octroient des crédits, suivent leurs remboursements, manipulent des espèces.

Sur les neuf premiers mois de l’année 2021, les dépôts collectés par ces établissements se sont élevés à 72,3 milliards de francs CFA, en hausse de près de 16,0%, contre 62,4 milliards de francs CFA en 2020 à la même période. Une activité juteuse qui attire forcément des braconniers. A cet effet, Nicole Roboty a ainsi appelé les usagers à «la plus grande vigilance face aux opérateurs véreux et de les dénoncer systématiquement auprès des services compétents».

 

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire