HABANA

En prélude au démarrage de la quarantaine pour tout passager international arrivant au Gabon, dès le 15 juin, le ministre du Tourisme, Pascal Houangni Ambouroué, a effectué le 5 juin une visite de contrôle dans les hôtels sélectionnés pour cet usage. L’objectif était de s’assurer que toutes les dispositions ont été prises pour un meilleur accueil dans le respect du cahier des charges communiqué par le gouvernement.

Le ministre du Tourisme, Pascal Houangni Ambouroué, sur le terrain, le 5 juin 2021. © Facebook/TourismeGouvGA

 

Après le point fait par l’Agence gabonaise de développement, de promotion du tourisme et de l’hôtellerie (Agatour) avec les patrons des compagnies aériennes, le 3 juin dernier, dans le but de les informer sur le dispositif de confinement des voyageurs internationaux entrant en vigueur le 15 juin, le tour est revenu, le 5 de ce même mois, au ministre du Tourisme, Pascal Houangni Ambouroué, de visiter les 20 hôtels retenus pour les accueillir.

Le membre du gouvernement s’est rendu sur ces sites pour s’assurer des capacités d’accueil et de protection fournis par ces établissements hôteliers retenus pour conduire l’opération annoncée par le président Ali Bongo lors de son discours du 28 mai dernier.

«Les établissements hôteliers visités ce jour sont prêts pour accueillir les voyageurs internationaux pour le confinement de 24 heures, en attendant la délivrance des résultats de leurs tests Covid-19», a déclaré Pascal Houangni Ambouroué lors de la tournée. Il fait également savoir que les équipes, sous le pilotage de l’Agatour, «sont à pied d’œuvre pour la réussite de cette opération nécessaire pour la protection des populations afin de booster la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT) de notre économie».

Les structures choisies offrent des services en respect du rapport qualité-prix et de l’application stricte du protocole sanitaire mis en place par le gouvernement. Au terme de cette visite, le patron du département du Tourisme et ses collaborateurs ont affiché un sentiment de satisfaction, félicitant l’implication des opérateurs économiques dans la mise en œuvre de cette opération dont l’objectif recherché est la protection de la population contre de nouvelles contaminations au Covid-19 qui, au 4 juin 2021, a déjà fait 154 décès.

Lors de son discours, le président de la République avait laissé entendre que certaines mesures allaient être renforcées. Elles concernent essentiellement les voyageurs internationaux. «A leur arrivée au Gabon, ils effectueront un test PCR et observeront une quarantaine de 24 heures dans des établissements hôteliers de la place, jusqu’à présentation d’un test PCR négatif. Cette décision sera effective à partir du 15 juin 2021. Les personnes vaccinées seront également exemptées de cette quarantaine», avait expliqué Ali Bongo Ondimba.

 
GR
 

5 Commentaires

  1. Est-ce payant ? Et pour ceux qui arrivent avant le 15?quels sera leur sort ?

  2. asphalt dit :

    C’est bien de réquisitionner les hôtels des gens mais après il faudra aussi payer les factures quand les propriétaires vous les enverrons au lieu de faire les voyous comme à l’accoutumé. Le Re-ndama a été réquisitionner pendant la première vague de mise en quarantaine, il s’avère que les employés aujourd’hui dorment devant l’entrée de l’hôtel n’est-ce pas là en partie la faute à ce gouvernement qui ne respect jamais ses propres engament?

  3. Coco dit :

    Biensur que c’est payant, c’est toi voyageur qui doit payer ton test et ta chambre
    On t’incite à te faire vacciner, vive la liberté
    C’est une aberrance absolue alors que le traitement donné ici a révélé son efficacité
    Mais ici on ne voit rien, on ne voit que ce qui se passe ailleurs
    Comment peut on agir comme la France alors qu’il n’y a que 160 morts
    Du grand n’importe quoi, vraiment!!!!!!
    Le Cameroun, la Côte d’ivoire…..n’ont jamais confiné
    Ici, on ne comprend rien……

  4. Mbeda Mboma dit :

    Et le meridien Re-Ndama,

    le ministre du Tourisme, Pascal Houangni Ambouroué dit quoi par rapport a sa situation.

    Un fleuron de la capital et de surcroit du Gabon qui est en train mourir a cause du vampire et de la cupidité de Noureddine

  5. UDFR dit :

    « En attendant les voyageurs internationaux… » MDR…..ils viennent d’où ???

Poster un commentaire