mdas

Dans le cadre de leurs missions de lutte contre l’insécurité et de protection des personnes et des biens, les ministres de la Défense nationale et de l’Intérieur estiment à 64,3 milliards de FCFA le coût de leurs besoins en 2022.

Le gouvernement estime à 64,3 milliards de FCFA le coût des besoins pour la mission « Sécurité ». © D.R.

 

Pour assurer la sécurité du pays, en 2022, le gouvernement aura besoin de beaucoup d’argent. Les besoins en matière de lutte contre l’insécurité et de protection des personnes et des biens sont estimés à 64,3 milliards de FCFA, selon Lambert-Noël Matha qui, au nom de son collègue de la Défense nationale Michaël Moussa Adamo, a défendu le 3 novembre le dossier lié à la mission «Sécurité» devant les députés membres de la commission des Finances.

En 2021, cette même mission a pourtant nécessité 57,4 milliards de FCFA, soit environ 7 milliards de moins. Si le ministre de l’Intérieur sollicite plus d’argent pour l’année prochaine, c’est parce que, selon lui, les objectifs fixés en 2021 n’ont été que moyennement atteints, notamment pour ce qui est du déploiement des agents sur le terrain en temps de pandémie. La mobilité de ces agents a par exemple été difficile en raison de l’absence de véhicules dans plusieurs localités du pays.

Aussi, avec les 64,3 milliards de FCFA qu’ils sollicitent le ministère de la Défense nationale et celui de l’Intérieur prévoient-ils de multiplier les dotations en moyens roulants en 2022. «Cette dotation est progressive. Elle va également bénéficier aux personnels de commandement», promet Lambert-Noël Matha qui estime l’opération réalisée à 40% à ce jour.

 
GR
 

6 Commentaires

  1. Malho dit :

    C’est pour assassiner les gabonais oui !! Ils sont incapables de fournir à la population le minimum en terme de développement mais quand il s’agit de gaspiller les deniers publics dans les futilités, là ils sont forts.

  2. Julien dit :

    Ce n’est pas pour assurer la sécurité du pays, mais plutôt du clan Bongo-Valentino. La magouille électorale présidentielle de 2023 se met petit à petit en marche.

    Que ceux qui continuent de rêver d’élections présidentielles libres et transparentes au Gabon se rendent compte que tout se prépare pour mater encore les gabonais en 2023.

  3. Serge Makaya dit :

    Si vous aimez ce pays et ce peuple qui souffre depuis plus de 50 ans, l’unique vraie solution d’une sortie de crise sans effusion de sang serait que les gabonais de toutes les ethnies, de tous bords politiques se mettent d’accord pour chasser définitivement le clan Bongo-Valentin du pouvoir et du Gabon.

    Si nous ne nous UNISSONS PAS pour ce noble objectif, les assassins, voleurs et usurpateurs que représentent ces gens resteront À VIE au pouvoir au Gabon.

    Moi je n’accepte pas que les enfants ou ceux de mes compatriotes continuent de vivre, d’apprendre dans des conditions extrêmement lamentables, pendant qu’une infime minorité d’enfants de ces gens vivent dans un luxe insolent.

    RÉVEILLONS NOUS PEUPLE GABONAIS. DEMAIN (SI CE N’EST PAS DÉJÀ FAIT) IL SERA TROP TARD.

  4. Serge Makaya dit :

    Imaginez vous un peu ce qu’on peut faire avec un tel montant dans le domaine de l’éducation: écoles – collèges – Lycées – Universités – Grandes Écoles – Etc.64,3 milliards serviront mieux les gabonais dans l’éducation que dans je ne sais quelle pseudo sécurité dans un pays où je vois mal par qui nous pouvons être menacés avec dans notre territoire la présence d’une armée française. Qu’on arrête de dire des conneries d’une pseudo sécurité si ce n’est que de sécuriser ses arrières.

    Si sécurité il vaut la peine d’y INVESTIR, c’est bien la sécurité éducative de nos enfants et petits enfants qu’ils n’ont pas depuis l’arrivée de ces assassins de Bongo-Valentin.

    C’est maintenant que nous devons agir SVP. Pour l’avenir de nos enfants et petits enfants.

  5. ISABELLE dit :

    @Serge Makaya, SURTOUT, comme vous l’écrivez, qu’on a une armée française sur notre SOL en cas d’invasion étrangère…

    Ce qui veut dire que s’il achète des armes, c’est d’abord pour MATER le peuple Gabonais et s’accrocher au POUVOIR. CQFD.

Poster un commentaire