HABANA

 

Le chef de l’Etat va soutenir pendant trois années encore, le processus de professionnalisation du football gabonais qui n’a pas abouti après neuf ans de soutien de l’Etat. «Des moyens colossaux ont été dégagés par l’Etat et il est difficile de faire machine arrière», a confié Ali Bongo à son ministre des sports.

Le championnat de football et D1 et D2 va recevoir pour trois années supplémentaires, le soutien financier d’Ali Bongo. © D.R.

 

Après un galop d’essai de neuf ans, le football national n’est pas parvenu à se professionnaliser. Pas de quoi démoraliser Ali Bongo. Le chef de l’Etat entend soutenir le processus de professionnalisation du football pendant trois années supplémentaires, a annoncé le ministre des Sports le 8 juillet à Libreville. «Le chef de l’Etat m’a dit que nous ne pouvons plus reculer dans le processus vers le professionnalisme. Nous avons pris déjà neuf ans pour essayer de réussir le professionnalisme. Des moyens colossaux ont été dégagés par l’Etat et il est difficile de faire machine arrière», a rapporté Franck Nguema.

La professionnalisation du football a été lancée en 2012 à coups de milliards de francs CFA. Suite à un échec cuisant de ce processus, les championnats de D1 et D2 sont repassés au statut amateur dès la saison 2019-2020. «Et connaissant la situation dans laquelle se trouve les clubs, le chef de l’Etat a décidé dans sa magnanimité de soutenir encore le championnat national de football professionnel pendant trois ans. Car lui, le football professionnel n’est pas une utopie, mais un idéal que nous devons atteindre tous ensemble. Il y a des obstacles sur le chemin vers cet idéal. Et les dernières assises du championnat national ont servi à élaguer ces obstacles», a ajouté le ministre des Sports.

Franck Nguema s’exprimait à l’occasion de la présentation aux clubs de 1re et 2e divisions, du nouveau paradigme du football impulsé par les plus hautes autorités. «Aujourd’hui, nous devons changer notre mentalité de gérer nos clubs professionnels de football», a-t-il déclaré. Selon le membre du gouvernement, cette mutation passe par le triptyque nouveau management-spectacle sportif-ouverture du capital des clubs.

 

Tags:

GR
 

16 Commentaires

  1. Lavue dit :

    Mais pourquoi nous sortir de vieilles images. Vous vous gênez des images actuelles du prince? C’est pas bien ce que vous faites-là Gabonreview.

  2. Serge Makaya dit :

    Bonjour mon fils « Lavue ». Ils sont déjà en pré campagne présidentielle de 2023. Soyez certains que tout est déjà ficelé. A compter d’aujourd’hui, ils savent déjà qui deviendra président du Gabon. Bien sur que ce ne sera pas le défunt Ali Bongo (je persiste et signe qu’il est bien mort). La France prépare SON CANDIDAT qui n’est rien d’autre qu’un Bongo. A moins de trouver un gabonais qui leur sera SOUMIS TOTALEMENT comme c’est le cas actuellement au Tchad avec le fils adoptif du défunt Idriss Déby.

    Je suis fatigué de vous répéter tout le temps la même chose. Mais croyez-moi, je vous en SUPPLIE : Ali Bongo et Paul Biya sont bien morts. Et le Quai d’Orsay ne laissera pas un « indépendantiste » prendre le pouvoir au Gabon comme ça été le cas actuellement au Mali et en Centrafrique ou elle (la France) rencontre actuellement d’énormes difficultés.

    L’UNIQUE FAÇON DE LIBÉRER LE GABON C’EST DE PROCÉDER À UNE RÉVOLUTION QUI PEUT BIEN AUSSI ETRE PACIFIQUE. POURVU QUE LES PDGISTES ACCEPTENT DE JOUER LE JEU POUR ENFIN LIBÉRER NOTRE PAYS DU JOUG FRANÇAIS.

    Bonne journée.

  3. diogene dit :

    Nous avons besoin de pousseurs de ballon, pas de charpentiers, pas de menuisiers, ni de maçons , ni d’agriculteurs, ni de médecins, ni d’enseignants,ni etc…

    Voila la vision de notre avenir au Gabongo !

  4. matho dit :

    Les priorités du bled… désespérant!

  5. Celestin dit :

    Comment en est-on arrivé à accorder de l’importance à un ASSASSIN – VOLEUR – USURPATEUR ? Ali Bongo est QUOI Seigneur ?

  6. Ulys dit :

    Pour les Bongo, le divertissement passe avant l’éducation. Pitié.

  7. Jean .jacques dit :

    Les criminels criminels la haine la haine et la haine les idiots sont toujours dans le mal et oublient que la mort que vous souhaiter a l’autre vous pouvez mourir avant.

  8. Victor dit :

    On verra bien le cinéma qu’ils vont nous faire pour le 17 août de cette année 2021.

  9. Yvette Ndong dit :

    Vous qui l’insultez ICI, vous lui accordez ainsi de l’importance. Pour bien montrer qu’il ne vaut RIEN (cet Ali Bongo), se serait encore mieux de passer son chemin devant les photos et articles de ce pauvre type.

  10. Cathy dit :

    Question: Pourquoi ça gêne certaines personnes quand on évoque la probabilité du décès d’Ali Bongo ? Car ce qu’on nous montre de lui soi disant vivant ne nous convainc pas aussi. S’il est bien vivant, il devrait rencontrer l’opposant radical Jean Ping. Peut-être que là je serai un peu convaincu.

  11. Lendjindji dit :

    Les Gabonais en des vrais problèmes sociaux…. Nous sommes ce qui n’avons pas donné l’intérêt au football Gabonais depuis des années les 3 ans de subventions on pourra investir dans un autre secteur Arrêté…

  12. Lendjindji dit :

    Les Gabonais en des vrais problèmes les étudiants sont abondonner à eux même pendant cette crise aucun soutient pour nous et ont trouvé des solutions pour des footballeurs certains enseignants ne sont pas encore intégrés le mal du football Gabonais exigé les équipes à avoir des sponsors à vendre des produits dérivées à bien former pour vendre… Pour ne pas attendre l’argent du contribuables….

Poster un commentaire