GR

Le Président directeur général (P-DG) du groupe Eramet a été reçu par Ali Bongo, le 4 mars à Libreville. Les deux personnalités ont notamment passé en revue les activités du groupe minier au Gabon.

Le Président Ali Bongo Ondimba recevant Madame Christe Bories, PDG d’Eramet et le Directeur general adjoint, Klebert Sylva, le 04 Mars 2020 a la présidence de Libreville

 

Dans le cadre du partenariat gagnant-gagnant entre le Gabon et Eramet, Ali Bongo a reçu le Président directeur général (P-DG) du groupe minier, le 4 mars à Libreville. Au cours de cette entrevue, le président gabonais et Christel Bories ont fait un tour d’horizon des activités dudit Groupe au Gabon, notamment celles de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) et la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag).

Les perspectives de développement dans le secteur du transport et l’amélioration de l’exploitation du chemin de fer, en vue d’optimiser la sécurité des voyageurs et des biens, ont également été abordées au cours de cette audience. Pour atteindre ses ambitions en matière de performance, de sécurité et de responsabilité sociétale, un Programme de Remise à Niveau de la voie (PRN) a été lancé pour la période 2016-2024. Objectif : réhabiliter, moderniser la ligne et doubler la capacité de transport du Transgabonais à horizon 2023.

Ali Bongo a par ailleurs réitéré son ambition de faire du Gabon le 1er producteur de manganèse mondial en vue de booster le secteur minier, renforcer la diversification de l’économie et générer de nouveaux emplois pour les populations. En 2019, Comilog a produit 4,8 millions de tonnes de minerai, en hausse de 10% par rapport à 2018. 2020 s’annonce tout aussi flamboyant, avec des prévisions de 5 millions de tonnes.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    J’ai beau dire qu’Ali Bongo est mort, Nourredine et sa mère adoptive Sylvia Bongo (soutenus par la France et le Maroc) continuent de vouloir faire croire au peuple gabonais que cet assassin et usurpateur est encore de ce monde. A Ntare Nzame! Pitié! Eramet est une entreprise française. Les français vont continuer à nous faire croire qu’il est vivant. C’est « pour leur bien « ,certainement pas pour le peuple gabonais qui ne veut que être libéré enfin de cette dictature.

    Combien de fois j’ai vu des sosies d’Omar Bongo présenter ce dernier à des manifestations où lui-même ne pouvait pas se présenter ? Vous pouvez tromper le peuple, mais pas un expérimenté comme moi qui connaît parfaitement comment fonctionne les renseignements.

    ALI BONGO EST MORT.

  2. JAMES DE MAKOKOU dit :

    Je suis du même avis que Serge Makaya, sauf que je ne sais pas comment fonctionne les renseignements dans ce pays.. Mais pour le reste j’approuve..
    Je ne comprends pas pourquoi quand on dit qu’il n’est porté disparu on le fait reapparaître, les pauvres Sosies doivent bien être fatigué pour y continuer a jouer le bourreau du Peuple Gabonais.. Mais ou va-t-il être enterré? et qui va le regretter en dehors de ceux qui ont reussi a profiter et qui sont complices des massacres… En tous cas ses freres adoptifs ont tous fuis et même sa mere adoptive ne risque pas le pleurer..

    Il faudrait être courageux pour mettre sont nom dans une rue au Gabon MORT ou VIVANT C’est le pire des pires que notre peuple n’a jamais connu et pourtant on lui a tout donné, et il nous a tout prit y compris nos enfants.. les vrai compatriotes.. il y reussi a les faire mourrir

  3. Ulys dit :

    Et c’est avec l’argent de l’état que sont grassement payés les sosies. SEIGNEUR, délivre nous de toute cette mascarade.

Poster un commentaire