GR

En raison d’un nouveau déraillement de train dédié au transport de marchandise, la direction générale de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) informe de la suspension momentanée du trafic ferroviaire à compter de ce mercredi 29 juillet .

A la suite déraillement du mardi 28 juillet 2020, 11 wagons-citernes sont sur la voie ferrée. (photo d’archives). © D.R.

 

Deux semaines seulement après la reprise de ses activités plus ou moins habituelles avec le transport des passagers interrompu du 2 avril au 6 juillet, Setrag annonce ce mercredi devoir interrompre à nouveau le trafic ferroviaire. La société, filiale du Groupe Eramet, ne précise pas la durée de cette nouvelle suspension de ses activités, mais la justifie par un accident survenu dans la nuit de mardi à mercredi.

Setrag explique en effet qu’un train dédié eu transport des marchandises a fait une sortie de rails aux environs de 22 heures entre les gares de Mbel et d’Oyan au Km 111+700. Si aucune perte en vie humaine ni blessé n’ont été enregistrés lors de cet accident, la société précise toutefois que 9 wagons chargés de marchandises ont déraillé et que 11 wagons-citernes se sont retrouvés sur les rails, empêchant ainsi toute circulation.

Si bien que le train n°212 parti de la gare de Franceville, le mardi 28 juillet à 18h, avec à son bord des passagers est contraint de s’arrêter à la gare d’Oyan. De là, les passagers emprunteront des bus de transport mis à leur disposition pour rejoindre les principales artères de Libreville, informe la société qui envisage de poser «une action commerciale» au bénéfice de ces voyageurs impactés par l’incident.

Pour l’heure, Setrag assure qu’une équipe de techniciens conduite par le directeur général adjoint de la société se sont rendus sur le site du déraillement. «Toutes nos équipes techniques sont mobilisées pour rétablir le trafic dans les meilleurs délais», tente de rassurer la direction générale dans un communiqué.

 

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Tchou.... dit :

    Le véritable problème est que les rails sont usés jusqu’à la corde et la Comilog font les radins

    Comilog: changez les rails ou rendez cet outil de travail que vous ne souhaitez pas entretenir correctement.

    Des nouveaux rails ou la valise.

    A bon entendeur salut.

  2. Serge Makaya dit :

    C’est le bongoisme le seul responsable des problèmes du Gabon. Quand cette maladie disparaîtra du Gabon, tout redeviendra NORMAL au pays.

  3. moundounga dit :

    Bjr. de la même manière qu’une solution ponctuelle consécutive au recours au bus de transport des passagers à destination des différentes artères de LBV, moi je crois qu’il faille envisager de façon brutale l’arrêt du trafic ferroviaire à long terme pour s’orienter vers le transport routier à destination des zones desservies par le train. Parce que jusqu’à ce jour toutes les initiatives ponctuelles qui consiste a « réparer » amène à la découverte d’autres « nids de déraillement. ce qu’il faut c’est mettre tout à plat et faire bien le job. Sinon je vous assure le pire est avenir par rapport à une catastrophe sur le plan humain. Qui va t-on accuser ? Amen.

Poster un commentaire