TATIE

La septième édition de la campagne annuelle de communication sur le dépistage du cancer du sein, baptisée «Octobre rose», se prépare activement à  Libreville. Le ministre de la Santé, Guy-Patrick Obiang-Ndong, a réuni, le 9 septembre, les parties prenantes à la lutte contre cette maladie.

 

Séance de travail préparative d’Octobre rose 2020 présidée par le ministre de la Santé, Dr Guy-Patrick Obiang-Ndong, le 9 septembre 2020, à Libreville. © Facebook/SanteGOUVGA

 

Pour peaufiner la prochaine édition de la campagne Octobre rose se déroulant durant le mois d’octobre de chaque année, le ministre de la Santé, Guy-Patrick Obiang-Ndong, a eu une séance de travail avec les directeurs généraux des Centres hospitaliers universitaires (CHU), les directeurs des hôpitaux, les médecins-chef des Centres de santé du Grand Libreville et de toute la province de l’Estuaire, ainsi que les responsables du Programme national de protection contre les cancers. Les échanges ont consisté à faire un état des lieux (salles, équipements, consommables et ressources humaines qualifiées) nécessaire à la réalisation du dépistage dans les différentes structures sanitaires retenues.

Ce fut l’opportunité pour chaque responsable de structure sanitaire et autre programme de présenter leurs ressources tant technique, financier qu’humaine, de même que les perspectives et les activités menées en amont pour sensibiliser les communautés, les commerçants et les auxiliaires de commandement. Le ministre a préconisé une planification des rendez-vous afin d’éviter les attroupements.

«Les dépistages effectués durant le mois d’octobre ne constituent qu’un rappel de ce qui se fait pendant toute l’année. Pendant les mois précédents, le système est parfaitement organisé et bénéficie même du soutien d’entités comme la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille», a déclaré la directrice du Programme national de prévention et de contrôles des cancers, Nathalie Ambounda Ledaga.

La campagne Octobre rose offre ainsi de l’information et du soutien aux personnes touchées par le cancer du sein. C’est également un mois de sensibilisation au cancer du sein à travers cette campagne annuelle qui vise à attirer l’attention des populations sur l’importance du dépistage précoce.  «La particularité de la 7e édition d’Octobre rose sera de renforcer le travail effectué avec les communautés, d’atteindre le plus grand nombre comme par le passé, et de poursuivre le partenariat avec la Santé militaire pour n’être qu’un seul système de santé», a ajouté le Dr Ambounda Ledaga.

Cette édition 2020 se tenant dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19, toutes les manifestations et activités se feront en tenant compte des gestes barrières. La campagne commence le 1er et se termine le 31 octobre de chaque année.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire