mdas

 

À en croire des sources proches de la présidence de la République, Ali Bongo, qui aurait vivement exprimé sa colère mercredi pendant le Conseil des ministres, pourrait décider d’un nouveau remaniement du gouvernement dans les prochaines semaines. Comme il l’avait déjà fait savoir à la Première ministre, il n’est pas satisfait du rythme de réalisation des projets inscrits dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation (PAT).

Ali Bongo pendant le Conseil des ministres du 10 août 2022. © Communication présidentielle

 

S’il lui avait déjà exprimé son mécontentement il y a quelques jours, hier, pendant le Conseil des ministres qu’il a présidé au palais, Ali Bongo aurait à nouveau fait savoir à la Première Rose Christiane Ossouka Raponda et à son équipe qu’il n’est pas du tout satisfait du rythme de matérialisation des projets inscrits dans le PAT. Le président de la République aurait «poussé un énorme coup de gueule à l’entame du Conseil des ministres», à en croire le site réputé proche de la présidence de la République LaLibreville.com qui cite «un membre du gouvernement».

Le chef de l’État trouverait «trop lent» le rythme actuel de la réalisation du PAT à une année de son échéance. Les rares chantiers livrés ou en voie de l’être sont d’une efficacité jugée «aléatoire», au point que certains ministres s’inquiètent déjà de subir les conséquences de cette lenteur.

À 12 mois de la prochaine présidentielle, certains prédisent un remaniement du gouvernement. Celui-ci pourrait intervenir dans les prochains jours ou les prochaines semaines, croient savoir nos confrères.

 
GR
 

7 Commentaires

  1. observatoire gabonais dit :

    Ali Bongo prend des gabonais pour des esclaves.

    Tenez le gouvernement actuel n’a même pas deux ans, on réfléchi déjà à un autre gouvernement. Il ne sait pas diriger un pays !

    La Guinée équatoriale est plus développée que le Gabon de 1967!

    Le chef d’œuvre du Gabon se sont les détournements à ciel découvert, les assassinats ciblés et l’exportation massive et incontrôlée des finances du Gabon à l’extérieur, sans résoudre le fond du problème qui est la pauvreté légendaire des gabonais.

    Changeons une seule fois la la tête du pays et le Gabon va se développer …

  2. Rembourakinda dit :

    Ali Bongo a juwi. Arrêtez de nous fatiguer avec vos manipulations. S’il est vivant qu’il vienne répondre en direct aux journalistes. Un président est en contact avec les populations, ce n’est pas un président virtuel.

  3. observatoire gabonais dit :

    Ali Bongo prend des gabonais ministres pour des jouets.
    Tenez-vous bien, le gouvernement actuel n’a même pas deux ans, on réfléchit déjà à un autre gouvernement.
    On appelle cela de la mauvaise gouvernance. En effet, quand les vrais fils du pays prendront le contrôle de la tête du Gabon, ils modifieront la constitution pour introduire une disposition qui fixera une durée minimale d’un ministre au gouvernement, sauf en cas de force majeur.
    Il percevra une indemnité de départ d’au moins 6 mois de salaire en cas de répudiant avant cette échéance.

  4. Jean jacques dit :

    Vraiment votre haine est ce que c’est la president qui construir lés routes? Qui creer l’emploi? Le gouveenement qui doit travailler pour construir le projet du Pdt.au Gabon les ministras servent pour remplir leurs comptes acheter les villas en France.

    • Milangmissi dit :

      Un illettré ne peut pas et ne doit surtout pas intervenir dans un forum où on ne fait pas des notes vocales.
      On ne pourra jamais comprendre ce que vous écrivez, car vous n’êtes pas suffisamment outillé niveau orthographe.
      @Gabonreview, pourquoi vous ne créez pas un forum whatsapp pour permettre également aux illettrés de réagir et de se faire comprendre ?

      “Les illettrés, parce qu’ils ne peuvent voir la vérité à travers l’écriture, la contemplent à travers les contours d’une certaine image.” Bernard de Claivaux

  5. Eyogol dit :

    Je suis eyogol je suis ministrable

Poster un commentaire