mdas

 

Si elle avait récemment exprimé sa volonté d’accompagner la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) dans les réformes menées actuellement, la Fédération des entreprises du Gabon (FEG) est invitée par le gouvernement à intégrer le comité de surveillance et de contrôle de l’organisme. L’organisation patronale s’est déjà dite disponible et disposée.

Le ministre de la Santé et ses convives au terme de la réunion. © Ministère de la Santé

 

Son président l’a réaffirmé au terme de sa rencontre avec l’administrateur provisoire, Christophe Eyi, en fin octobre dernier : la FEG travaillera à la pérennité de la CNSS si on lui donne l’opportunité de le faire. Le message d’Henri-Claude Oyima semble avoir été entendu. Lundi 21 novembre, Dr Guy Patrick Obiang Ndong a invité la Fédération à prendre une part active dans le processus de réformes en cours au sein des organismes de protection sociale (OPS). Il s’agirait d’une volonté du président de la République.

Le ministre en charge des Affaires sociales souhaite notamment que des membres de l’organisation patronale intègrent le comité de surveillance et de contrôle des OPS institué par décret présidentiel le 30 juin 2022. La FEG devrait donc être présente au sein de l’administration provisoire de la CNSS, précisément dans les comités techniques chargés des réformes paramétriques, de la restructuration de la dette bancaire, de la reforme organisationnelle et maîtrise des charges et de l’audit et fiabilisation du système informatique, précise le ministère de la Santé et des Affaires sociales dans un communiqué.

Pour Dr Guy Patrick Obiang Ndong, l’intégration de la FEG permettrait «une meilleure coordination du processus de réforme engagée au niveau des organismes de protection sociale et ainsi de répondre aux instructions du président de la République, Ali Bongo Ondimba, et surtout aux attentes des populations qui doivent à court et moyen termes, ressentir les effets des reformes».

À l’invitation faite par le gouvernement, la FEG s’est dite disposée et disponible, non sans inviter à son tour le gouvernement et l’administrateur provisoire de la CNSS à véritablement insuffler une nouvelle gouvernance au sein de la Caisse afin d’inscrire ces réformes dans la durée.
 
GR
 

1 Commentaire

  1. Shaq Hilaire dit :

    Une des bonnes pistes vers la résolution des problèmes qui minent cette structure. Pourvu que soient prises en compte les recommandations qui sortiront de la FEG !!!

Poster un commentaire