" " Gestion des fonds Covid : les députés ont décidé de ne pas publier leur rapport | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

 

Alors qu’il était attendu par les populations depuis 2020, le rapport de l’enquête menée par l’Assemblée nationale sur la gestion de la pandémie du Covid-19 par le gouvernement ne devrait pas être accessible de sitôt. Les députés ont voté la non-divulgation de ce document particulièrement réclamé par la société civile.

Palais Léon Mba, siège de l’Assemblée nationale. © Gabonreview

 

Ce n’est pas demain la veille que les populations auront des informations sur la gestion des fonds alloués pour la lutte et la riposte contre le coronavirus. S’ils avaient exigé plus de transparence au gouvernement dès le début de l’épidémie au Gabon, les députés qui avaient également annoncé la mise en place d’une commission chargée de traiter de la question se sont curieusement murés dans le silence. Près de deux ans après, ils assument leur mutisme.

À propos de l’enquête parlementaire annoncée, Faustin Boukoubi admet que l’institution qu’il préside avait effectivement mis en place une commission dédiée. «Celle-ci a fait son travail et élaboré un rapport. Celui-ci a été remis au président de l’institution qui, par la suite, l’a soumis à l’appréciation du Bureau qui la présenté à la conférence des présidents avant l’examen en plénière. À l’issue d’un débat, les députés, à main levée, ont voté pour la non-publication dudit rapport. Vous comprenez donc aisément pourquoi il n’est pas rendu public», a-t-il relaté à la faveur d’une rencontre avec la presse vendredi 7 janvier.

Si à l’Assemblée nationale on estime que la publication de ce rapport n’est plus si importance, c’est que l’on considère que «beaucoup d’eau a coulé sous les ponts». «Ce rapport date de 2020. Les réalités ne sont plus les mêmes», a défendu le patron du palais Léon Mba.

 

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Paul Bismuth dit :

    Aucune finesse. Mais jusqu’à quand allez-vous vous moquer des populations ? Cette démocratie est décidément très opaque.

  2. Gayo dit :

    Les voleurs restent les mêmes, Ali Bongo et ses familles Téké et Obamba du Haut-Ogooué. Comment on va publier ces rapports? Vous voyez un assélé, un dabany, un mborantsuo aller en prison pour corruption ou du moins arrêter leurs oeuvres de spoliation diaboliques? Les fonctionnaires fantômes ce sont eux, les marchés non exécutés toujours eux, les évasions fiscales, les avions payés par le contribuable pour transporter des glaces les mêmes voyous. Continuez!

  3. MOUNDOUNGA dit :

    Bjr. Juste pour une question de logique. Comment des personnes(députés) investies d’un pouvoir qu’ils tiennent des tiers(population) peuvent unilatéralement juger du non accès à l’information de ces derniers. « Les réalités ne sont plus les mêmes » :lesquelles ?. Un rapport reste un document de consultation et d’analyse. justement la périodicité ici est importante car nous constatons que la pandémie ne régresse pas. Donc même après 2 ans ce rapport est susceptible d’être l’objet d’un suivi évaluation. Surtout que scientifiquement l’objet est beaucoup plus médical que politique. Amen.

Poster un commentaire