TATIE

Hervé Patrick Opiangah a dressé un bilan peu élogieux du football gabonais. Selon le président du CF Mounana, il est incontestable que le  football est en crise, en raison d’absence d’une véritable politique de formation. La résolution de la crise passe par une réflexion profonde de tous les acteurs.

Le président fondateur du CF Mounana, Hervé Patrick Opiangah © D.R.

 

Le président fondateur du CF Mounana a dressé un bilan accablant du football gabonais. Dans une interview réalisée sur Facebook le 25 août, Hervé Patrick Opiangah souligne que le football gabonais est plongé dans un coma profond. «Pour moi, le football est dans une crise profonde. Le Gabon n’a pas mis en place une véritable politique cohérente de formation pour préparer l’élite d’aujourd’hui et de demain», a-t-il déploré.

S’il reconnaît qu’il y a eu une petite transition qui a fonctionné entre les générations d’Eric Mouloungui et celle de Stéphane Nguema et compagnie, il regrette cependant «qu’il y ait désormais un grand vide par l’équipe actuelle. Vu que le Gabon ne dispose pas d’arguments techniques et un vivier fourni de joueurs talentueux susceptibles d’intégrer l’équipe nationale».

La solution à cette crise se trouve selon lui dans le rajeunissement de l’équipe nationale qui est devenu plus qu’un impératif aujourd’hui. Il faut «une réflexion profonde et élargie entre les acteurs du football gabonais» pour mener à bien cette tâche pour «trouver des solutions, rééquilibrer et rattraper ce retard», a-t-il conclu.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire