" " Inceste : Jules César Lekogo attendra dans la prison de "Sans-famille" | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

 

L’ancien sénateur du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) pour le compte du département de Lékoni-Lékori (Haut-Ogooué), va attendre son jugement à la prison centrale de Libreville. Un mandat de dépôt à la suite de son audition lui a été, dernièrement, délivré par un juge d’instruction. Il est accusé de relations sexuelles forcées avec ses propres filles âgées de moins de 18 ans.

C’est au pénitencier de ‘’Sans-familles’’ que Jules César Lekogo attendra son jugement. © Gabonreview

 

Jules César Lekogo, ancien sénateur du département de Lékoni-Lékori pour le compte du PDG (parti au pouvoir), a été récemment placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville par le juge d’instruction. L’ex-parlementaire est mis en cause pour pratique sexuelle sur ses propres filles.

Après sa garde à vue dans les locaux de la Police judiciaire (PJ), qui l’a ensuite déféré devant le parquet de la République, l’ancien élu national n’est pas parvenu à prouver son innocence. Le juge d’instruction a alors délivré un mandat de dépôt à son encontre, a-t-on appris de sources concordantes.

Jules César Lekogo aurait eu, à plusieurs reprises, des relations sexuelles avec ses deux filles issues d’une ancienne union et âgées de moins de 18 ans. Celles-ci et leur mère l’accusent de pratique incestueuse. Après son audition, le juge d’instruction aurait décelé des incohérences dans ses propos. D’où la décision de le placer sous mandat de dépôt à la grande maison d’arrêt de la capitale gabonaise où il attend désormais son jugement.

Pour rappel, la détention préventive peut durer jusqu’à deux ans, le temps pour la justice d’étoffer le dossier à charge. Par ailleurs, l’article 256 du Code pénal dispose : «constitue un viol, tout acte de pénétration sexuelle de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui avec violence, contrainte, menace, surprise ou ruse». La même disposition précise que «l’auteur de viol est puni de 15 ans de réclusion criminelle et d’une amende de 50 millions de francs CFA». Selon l’article 259 de cette même loi, «quiconque se rend coupable d’inceste est puni de 5 ans d’emprisonnement et d’une amende de 50 millions de francs CFA». Seul un jugement permettra de savoir laquelle des affaires concerne exactement Jules César Lekogo.

 
GR
 

4 Commentaires

  1. Likassa dit :

    Tous ces pédé-gistes sont des maudits, comment octroyer de tels pouvoirs et autres fonctions de l’Etat à de tels cancres ? Quand vous votez tous ces débiles mentaux, intéressez-vous un peu sur leur passé dans le voisinage ou au village, beaucoup de pédophiles se font passés pour des gens bien et autres sages, la suite on la connaît et elle ressort toujours. Mettez le en prison
    habillé en robe ou pagne avec 2 braqueurs bien membrés, il comprendra sa douleur.

  2. mouatène dit :

    si ses parents avaient su que leur fils passerait des mauvais quarts d’heures de la sorte ils l’auraient prénommé Vercingétorix. à césar de patienter à l’ombre !

  3. Lavue dit :

    Likassa a tout dit. Au lieu de promouvoir nos valeurs ancestrales les cancres, de véritables incapables de se faire une inexistence en dehors des milieux politiques (comme un bon nombre de Gabonais malheureusement) ont tous suivi la voie diabolique tracée par le PDG avec ses très salles manières de concevoir et de pratiquer la politique. Loges maçonnique noire, sectes, homosexualité pédophilie, inceste, etc. C’est tout ce qu’on enseigne dans ces milieux de la politique africaine. Résultat des courses le pays est dans le mains d’idiots qui n’incarnent aucune de nos valeurs et ne peuvent donc impulser une véritable dynamique de développement.
    C’est vraiment triste! Quand nous étions plus jeunes on nous disait que pour occuper des postes de responsabilités il fallait être marié. Aujourd’hui, la majorité des responsables de la haute administration ne sont pas mariés ou ne sont que dans des unions factices. Ils préfèrent les hommes, les petits-enfants d’autrui, leurs propres enfants et même les animaux. Allez y comprendre. Un monde en perdition.

  4. nze dit :

    il yen a qui vont jusqu’a pédé leurs enfants.comment un etr humain peu avoir autant envie de reflechir comme un animal?

Poster un commentaire