GR

Disant craindre pour le Gabon après les discours de haine aux relents tribalistes diffusés sur les réseaux sociaux ces derniers jours, visant notamment son leader Jean Ping et ses principaux soutiens, la Coalition pour la nouvelle République (CNR) accuse explicitement le pouvoir en place d’être à la manœuvre et invite les populations à ne pas se laisser abuser et à éloigner tout esprit de discorde.

Des membres de la CNR. © D.R.

 

Affirmant tenir un «rôle de repère, de référence et de gardien inlassable de la préservation du Gabon contre toutes les velléités et ruses conduisant à la guerre civile», la Coalition pour la nouvelle République (CNR) a exprimé ce vendredi 29 mai sa «vive préoccupation» face aux discours de certains qu’elle dit «tentés par les thèses et les démons du tribalisme».

«Certains veulent entraîner le pays vers d’autres chemins, rejoignant ainsi les rangs des partisans de la terre brûlée qui sont à l’œuvre, depuis qu’ils ont été rejetés par le peuple gabonais aux présidentielles d’août 2016», soupçonne la coalition formée autour de Jean Ping, qui croit savoir que ces voix, adeptes supposés de la discorde, «restent actuellement très marginales».

 Aussi, la CNR exhorte-t-elle les Gabonais «à se montrer particulièrement vigilants et intraitables, pour éloigner notre pays du piège de la discorde». «Les Gabonais sont suffisamment meurtris. Le Gabon est particulièrement éprouvé. Partez, mais ne brûlez pas le Gabon. Aucun Gabonais ne vous le pardonnera», lance la coalition, sans nul doute à l’adresse des tenants du pouvoir qu’elle accuse d’être à la manœuvre, tout en affirmant qu’elle n’entend pas «laisser prospérer les germes du repli ethnique».

Ces derniers jours, la CNR et particulièrement son leader et les soutiens de celui-ci ont été la cible d’attaques particulièrement violentes, notamment après les révélations faites sur les accusations de viol sur mineure portées contre Fabien Méré, un des plus fervents défenseurs de Jean Ping. Plusieurs faux communiqués censés émaner de l’administration publique ont également été diffusés sur les réseaux sociaux, dont l’un accuse l’ancien candidat à la présidentielle de 2016 d’avoir contaminé au Covid-19 des habitants d’Awendjé à travers un prétendu don de pagnes effectué dans ce quartier de Libreville.

 
GR
 

32 Commentaires

  1. Julien N'goua dit :

    Il faut vraiment être aveugle pour ne pas se rendre compte de la manoeuvre ces dernières semaines de ce régime sanguinaire qui tient toujours à s’accrocher au pouvoir.

    Bon à savoir aussi que les Bongo n’exerce plus le pouvoir au Gabon. C’est désormais entre les mains de la famille VALENTIN qui est soutenue par la France et le Maroc.

    • Maganga Octave dit :

      @Julien Ngoua. Ce n’est plus Laccruche qui est soutenu par la France et le Maroc ? C’est maintenant les Valentin ? Pourquoi vous aimez accorder aux gens des soutiens qu’ ils n’ont pas ? Pour masquer votre peur de les affronter

      • Julien N'goua dit :

        Que vient faire le roi du Maroc au Gabon en catimini ? Paul Biya n’est plus visible comme Ali Bongo, pourtant la France veut continuer à nous faire croire que ces deux personnages sont encore en vie. Pourquoi un tel mensonge ? Tous les Bongo ont été écartés des hautes fonctions qu’ils occupaient ? Pourquoi ? Sylvia Bongo et Nourredine Bongo sont soutenus par des personnes (au Maroc comme en France).

        • Fille dit :

          C’est vraiment lassant cette chanson. Pendant que la France qui est un pays composé d’hommes et de femmes continue de vous faire croire ci et ça, vous fâites quoi pour démontrer le contraire avec preuve à l’appui ? Votre posture de laisser croire aux petites âmes que la France est une instance suprême est tout simplement malsaine. La France et le Maroc ou même quique ce soit d’autre ne peut rien si les gabonais ne le permettent pas. Donc la vraie question est, si ce que vous affirmez est un tant soit peu réel, pourquoi les dirigeants et politiques gabonais permettent-ils cette situation ? S’ils sont tenus en laisse, c’est par quoi ? Sont-ils prêts à laisser cette situation aux générations à venir ? Qu’est-ce que le Gabon a bien pu signer comme accords en 1960 ? Et pour l’éternité ? Ce sont eux qui doivent donner des réponses aux gabonais. Arrêtez-nous cet enfumage, le « pas bouger » des dirigeants est aussi coupable que le silence des opposants. On finit par se demander à quoi ils s’opposent en réalité. Et ça dure depuis 1960 ! Merci de publier mon post GBR, je voudrais comprendre. Prenez soin de vous.

  2. Dibokwe Albert dit :

    Le seul conseil que je peux donner aux gabonais, c’est d’éviter la présidentielle de 2023. C’EST PEINE PERDUE. Pour sortir de cette impasse, imposez la reconnaissance de la victoire de Mr Jean Ping. C’est la seule issue favorable à la sortie de la crise électorale qui dure depuis la pseudo indépendance de 1960.

    Évitons à tout prix l’élection qu’on voudra nous imposer en 2023. Plus d’élections présidentielle avant la reconnaissance officielle de la victoire de Mr Jean Ping en 2016.

    VOUS ALLEZ PERDRE VOTRE TEMPS EN 2023. CE SERA JOUÉ D’AVANCE PAR LA FRANCE ET LE MAROC. N’Y ALLEZ SURTOUT PAS…

    • diogene dit :

      Et les victoires de Mba Abesole , Mamboundou, Mba Obame, qu’est ce qu’on en fait ?

      • JULIEN N'GOUA dit :

        Mamboundou et Mba Obame sont déjà décédés. Nous penserons à eux et nous bâtirons deux stèles à leur effigies. Mba Abessole viendra assister à l’installation de Mr Jean Ping. Il faudra aussi donner son nom à une rue, une école ou un hôpital.

        L’installation de Mr Jean Ping sera l’occasion de dire UN MOT aussi sur les victoires de ces trois hommes politiques, victoires volées par le régime Bongo.

        C’est POSSIBLE de faire ça. Mais il faut que tous les Gabonais s’accordent. Je suis toujours convaincu que la seule issue pour libérer le Gabon doit passer par la reconnaissance de la victoire de Mr Jean Ping.

        NB : si le Père Paul Mba Abessole se serait battu comme Jean Ping, je suis certain qu' »il serait devenu depuis longtemps président du Gabon. La VICTOIRE est au BOUT de la persévérance.

  3. Cathy dit :

    Moi je crois toujours possible Jean Ping au bord de mer. C’est ça ou l’esclavage des gabonais qui se poursuivra avec Sylvia Bongo et Nourredine Bongo. Soyons tous unis pour IMPOSER le vainqueur de 2016. C’est la meilleure sortie de crise de notre pays. En imposant Jean Ping, la France et le Maroc seront bloqués par la mascarade qu’ils veulent nous imposer encore.

  4. Isidore dit :

    Ou nous acceptons Jean Ping, et le pays se libère. Ou nous continuons avec les Bongo-Valentin, et nous demeurons esclaves chez nous.

    Les élections de 2023 seront comme les précédentes. Donc, Jean Ping, président du Gabon. Et nous arrêtons cette mascarade définitivement.

  5. petit peuple dit :

    C’est pathétique cette opposition qui est toujours bas-bas, depuis la mise en œuvre de la stratégie de confiscation de pouvoir par la famille Bongo il y a belle lurette.
    On assiste à jamais, à l’humiliation des paisibles citoyens gabonais et en particulier , à l’humiliation de l’armée gabonaise toute entière, par une série d’assassinats barbares, planifiés dans les camps des corps habillés( sic page Facebook de Jonas Moulenda, Journaliste d’investigation membre du Consortium International des Journalistes d’Investigation (CIJI)).
    Ainsi donc, les partis politiques qui sont censés défendre le quotidien des citoyens gabonais, affichent une attitude de complicité avec la jointe au pouvoir, tant qu’aucune intervention ne sort des lauriers pour condamner ce comportement, rétrograde et odieux, pour l’époque à laquelle nous vivons.

    Oui, l’assassinat par égorgement dans un camp militaire du Gabon, de Sieur Franck REY NGUEMA, officier supérieur de l’armée de l’air du Gabon, est une infraction pénale trans-frontalière , prescriptible sur 30 ans et surtout , dénote une profonde humiliation de l’armée gabonaise toute entière.
    Comment peut-t-on égorger un militaire de Haut rang dans un camp de l’armée? Quel est le message qui est donné par cet acte par le pouvoir ?
    Constitutionnellement, le président de la république du Gabon, en signant de sa main, la prestation de serment, il a la responsabilité de la sécurité intérieure et extérieure du Gabon et particulièrement de tous les citoyens.
    Par la suite, l’absence des réactions face aux assassinats macabres des gabonais, est interprétée comme une complicité avérée, une violation du serment de la république gabonaise et pire comme une haute trahison du chef de l’état en exercice.
    Nous portons ainsi, à témoin, la communauté nationale et internationale sur la vacuité de l’autorité du président de la république du gabon, qui n’est plus en mesure d’assumer les charges que lui confère la constitution du Gabon.
    De par son silence face à la barbarie infligée aux populations du gabon, au travers de la recrudescence des assassinats induits par le retour d’Accrombessi , Grand Maître de la loge des Panthères Noires du Gabon(Responsable des morts brusques ou subites au gabon) et parrain spirituel de Noredine Bongo , coordinateur des affaires du biaffra au gabon, nous , autochtones des terres du gabon, demandons une aide , à la communauté internationale, autrement dit à nos alliés, afin de nous permettre la sanction du président da la république en exercice et des putchistes, qui ont pris en otage tout un pays, et qui utilisent les armes de la république pour assassiner les gabonais les plus éclairés et les plus bâtisseurs.
    Nous déclarons par la présente, la vacance du poste de président de la république du Gabon dès lors qu’il n’assume plus les charges et les devoirs que lui confère la constitution.

    Le peuple Gabonais dans sa chaire.

    • NESTOR MAGANGA dit :

      « Nous déclarons par la présente, la vacance du poste de président de la république du Gabon… »

      C’est bien de vouloir déclarer cette vacance du poste de président. Mais si c’est pour revivre la même mascarade électorale, alors c’est vraiment pas la peine. Dans ce cas, je préfère aussi Jean Ping qui, lui au moins, mérite ce poste, puisqu’il a gagné les élections de 2016.

      La déclaration de la vacance du pouvoir est une chose bonne. Mais la suite est déjà minée par la tricherie. Ces gens ne dorment pas.

  6. Eternite dit :

    La finalité du peuple Gabonais est l’esclavage perpétuel mise en place par Omar Bongo et poursuivi par sa descendance ( avec l’aval de la France, du Maroc mais surtout de nombreux gabonais qui en 60 ans d’indépendance, n’ont pas voulu voir le pays décoller).

    Le tribalisme est déjà présent et ancré et désolé membre de la CNR bon nombre d’entre vous en avez usé et abusé quand vous étiez au affaires…ce que nous vivons aujourd’hui avec les tenants du pouvoir n’est que la résultante de votre asservissement à un régime et système qui vous a nourri…

    Au risque de passer pour un être horrible ou un fou…ce système ne tombera jamais avec l’aide extérieure ni même par les urnes et nous le savons tous…La Vérité, c’est que soit nous mourrons sans combattre ou nous versons notre sang, celui de nos enfants, de nos voisins, de nos frères pour enfin nous liberer….car il n’y a aucune gloire à vivre comme un « esclave » dans son pays…

  7. Didier dit :

    Si vous voulez déjouer le piège de la France et du Maroc (élection truquée), reconsidérer 2016. Et Jean Ping prend le pouvoir. Et la France ne pourra plus rien.

    L’élection présidentielle de 2016 est vraiment la clef de sortie de crise du Gabon. C’est ça ou de nouveau le chaos avec de nouvelles élections présidentielles truquées. Ne pensez surtout pas que ça va changer. Jamais!

    Si changement il y a, il passe par le vainqueur de la présidentielle de 2016.

  8. Ikobey dit :

    Il est parfait notre chinois de service dans son rôle de perdant perpétuel !
    Qu’il se représente, nous l’attendons.
    Vive la réélection d’Ali !

    • Irène dit :

      Il est permis de rêver du retour d’un handicapé à 99%. A défaut, son fils bâtard de Nourredine ? Placez les mêmes et continuer les mêmes conneries (assassinats, vols, usurpations, mensonges, etc…). NON !!! JE PRÉFÈRE ENCORE DANS CE CAS ALLER VERS L’INCONNU APPELÉ JEAN PING.

    • Diarra dit :

      Ikobey, désirer la réélection d’Ali Bongo, même s’il était encore en bonne santé, c’est tout simplement désirer la poursuite du néo colonialisme au Gabon. Il faut rappeler au peuple gabonais que le candidat de la France en 2016 était toujours Ali Bongo. Dire que la France n’a pas de candidat en Afrique est tout simplement de la pure hypocrisie française.

      Voyez ce qui s’est passé au Burkina Faso, c’est une révolution qui a chassé le candidat de la France Blaise Compaore. Seulement voilà, pour maintenir son hégémonie au Burkina Faso, la France a créé le terrorisme qu’elle finance au Sahel. Et ainsi elle voudrait nous faire croire que son armée est la pour nous sauver. Mais la réalité est tout autre: ce sont nos richesses qu’elle vise. Idem au Mali.

      Les français ne veulent pas de Jean Ping, parce que ce dernier à osé leur dire tout le mal qu’ils ont fait en Afrique en général et au Gabon en particulier.

      Un conseil que je vous donne: n’allez pas à la présidentielle de 2023. Car vous aurez Nourredine qui va « gagner » ou un autre qui, de toute façon, sera le valet de la France.

      Si vous voulez vraiment sortir de cette impasse, l’unique solution est de revenir au contentieux de 2016.

      Je suis burkinabé et je sais ce que je dis.

  9. TERMINATOR dit :

    En ce temps de profonde crise, je propose au président Jean Ping de prendre la PAROLE. Vous ne pouvez pas laisser passer sous silence les assassinats de certains militaires. Vous devez réagir Mr le président élu du Gabon. Croyez toujours à votre victoire. C’est vous ou alors c’est le chaos (rebelote)…

    Autre chose : changez l’appellation CNR par: Conseil National de la Révolution. C’est MIEUX ainsi. N’oubliez pas un discours pour dénoncer les actuels assassinats de quelques corps habillés (militaires)…

    Je sais que vous êtes âgés, Mr le président élu du Gabon. Mais même âgé, la lutte pour la libération totale du Gabon doit se poursuivre. N’écoutez pas ceux et celles qui vous critiquent dans les réseaux sociaux et qui sont financés par l’actuel régime sanguinaire des Bongo-Valentin. Prenez pour modèle Nelson Mandela. Il est allé jusqu’au bout de son combat.

    PAS DE DÉCOURAGEMENT. LE COMBAT POUR LA LIBÉRATION TOTALE DU GABON DOIT SE POURSUIVRE. NOUS DEVONS Y CROIRE. LE DIABLE (INCARNÉ PAR LES BONGO, LES VALENTIN, LE MAROC ET SON STUPIDE ROI, ET LA FRANCE) NE DORT PAS. NOUS AUSSI, VEILLONS, LUTTONS JUSQU’À LA VICTOIRE FINALE.

  10. Wilson dit :

    Ce qui se passe actuellement au Gabon s’appelle de la diversion. Ne tombons pas dans ce piège du régime VALENTIN soutenu par le Quai d’Orsay et le Maroc.

  11. Theydert Pauline dit :

    Le Gabon n’est pas sorti de l’auberge car même cette pseudo opposition n’est pas la bienvenue dans ce pays, ce sont bien ces éléments qui ont mis ce pays à terre, y compris crime rituels et cetera, qu’est ce que le gabonais peut avoir une mémoire aussi minuscule ? Pitiation ! Je préfère la sentence des entités du Gabon, il y en aura une très certainement.

    • ULIS dit :

      Vous proposez QUI pour gérer le pays ? Et comment faire pour une élection VÉRITABLEMENT transparente ? Je pose ces deux questions, parce que je suis quasiment SUR dune nouvelle MASCARADE en 2023. La France ne pourra JAMAIS laisser notre pays TRANQUILLE à cause de ses richesses. Et donc, elle cherchera TOUJOURS à nous IMPOSER son PANTIN (valet). Et si elle n’arrive pas, elle crée une situation de CRISE dans le pays pour se faire toujours passer comme celle qui « nous sauve »… Le Burkina Faso et le Mali en sont des exemples avec les pseudo islamistes qu’elle finance pour JUSTIFIER l’envoi de son armée. Et ainsi, elle continue à PUISER les richesses du Mali et du Burkina Faso.

      Et n’oubliez JAMAIS que le Quai d’Orsay (le Maroc aussi certainement) n’aime pas Mr Jean Ping qui n’a pas apprécié l’intervention de la France en Libye, jusqu’à l’assassinat de Kadhafi. Je vous invite à lire cet article SVP : https://www.humanite.fr/jean-ping-les-pays-occidentaux-nont-pas-laisse-lunion-africaine-entrer-dans-cette-histoire-libyenne

      Je crois que cette PHRASE a été une PILULE difficile à AVALER par les politiques Français SURTOUT : « Je ne suis pas sûr qu’il faille parler d’un processus de recolonisation : l’Afrique a-t-elle d’ailleurs vraiment été décolonisée ? Je parle plutôt du préjugé consistant à vouloir faire le bonheur des Africains malgré eux. C’est une attitude péjorative et humiliante, que l’on peut rattacher au discours de Dakar prononcé par Nicolas Sarkozy, affirmant que les Africains ne sont pas encore rentrés dans l’histoire. Les pays occidentaux n’ont effectivement pas laissé l’Union africaine « entrer » dans cette histoire libyenne. Pourtant, le continent africain compte plus d’un milliard d’habitants, le double de la population européenne, pour une superficie dix fois plus importante. Comment peut-on croire que la marginalisation de l’Afrique puisse durer indéfiniment ? »

      Éclipse sur l’Afrique. Fallait-il tuer Kadhafi ? de Jean Ping. Éditions Michalon, 2014, 220 pages, 17 euros.

      • lybia dit :

        Votre commentaire est en attente de modération. Ceci est un aperçu, votre commentaire sera visible après validation.
        30 MAI 2020 À 13 H 21 MIN À À 13 H 21 MIN
        La France a t-elle gagné la guerre en Lybie ?

        Pour quoi la Russie et la Turquie coquent désormais en Lybie ?

        https://www.youtube.com/watch?v=7A1bx4lV_iI

        Obama est parti
        Tony blert est parti
        sarkozy est parti

        Il ne reste plus que la rune en Lybie.

        Je vous laisse méditer.

  12. Justice dit :

    Que l’on rende le pouvoir à Jean Ping, le véritable vainqueur de l’élection présidentielle de 2016. Le temps nous a permis de comprendre qu’il est pour la vraie libération du Gabon contrairement à ce qu’on nous a fait croire juste après que la victoire lui soit usurpée. Il a la parfaite connaissance des coins et recoins du Gabon. Il est allé là où même Bongo père n’avait jamais mis pied en 40 ans de règne. On a besoin d’un vrai patriote qui connait le Gabon et non des individus qui pensent que le Gabon se limite à Libreville.

  13. paliatif dit :

    Mr Ping doit faire un menage autour de lui.

    On peut se tromper une fois mais l’essentiel c’est de corriger ses erreurs. Car Jean Ping s’est lourdement trompe quand il avait reconnu la victoire d’Ali en 2009 . De plus sa position par rapport a l’election du President Gbagbo en Cote d’Ivoire est un os en travers de la gorge des panafricaniste que nous sommes.

    On n’a pas entendu non plus Jean Ping lorsque certaines personnes au Gabon en 2009 scandaient TSF (Tout Sauf un Fang au pouvoir). Autant d’incoherence comme certaines personnalites de l’opposition aujourd’hui ont permis a ce pouvoir de s’installer au bord de mer.

    Malgre tout cela nous avions quand meme donne nos suffrages a Jean Ping. Mais aujourd’hui il lui appartient de prouver et rendre au peuple Gabonais ce que ce dernier lui a donne en 2016.A savoir denoncer ceux et celles qui veulent ternir son image et aller plus loin que ce qu’il a fait jusqu’alors en montrant qu’il veut reellement servir son peuple.

    Quant a ceux et celles qui pensent que ce sera Ping ou rien ceux la font une analyse suicidaire et contreproductive .Car le peuple Gabonais a souffert depuis 53 ans(Omar Bongo 42+ Ali Bongo 11) il a ete patient et il peut encore attendre.

    Aucun Gabonais ne doit se prendre pour le Messie. Mais au contraire, tout Gabonais doit agir avec humilite, et juste comme simple serviteur de la Patrie.

    Ayant dit cela.Je dois avouer qu’il est incomprehensible aujour’dhui que l’opposition ne s’indigne pas des series d’assassinats de ces dernieres semaines au Gabon?

    Pourqoi donc l’opposition ne dit rien? est-ce parce que les victimes ne sont pas leurs proches? ou alors ils se desinteressent du sort d’une part des Gabonais?

    Comment peut-on assassiner un Lieutenant Colonel, un Depute et d’autres;.. Sala Ngoua-Beaud tous assassines en utilisant la meme methode et tous ou presque auraient souffert de suspension de leur salaire pendant des mois voir annees avant d’etre assassines?

    Voila autant de situations sur lesquelles nous attendons que les opposants politiques se prononcent et prennent position.

  14. bassomba dit :

    « Revenir à l’élection de 2016 », non mais vous rêvez! c’est impossible! Pourquoi vous ne voulez pas que Ping se représente en 2023? parce que vous savez qu’il n’aura plus les mêmes soutiens qu’en 2016. Mais c’est la seule alternative qui se présente à lui pour tenter de reconquérir le fauteuil présidentiel.

    • Mebiame Claude dit :

      Elle ne sera pas transparente comme toutes les précédentes. On nous fera croire (France y compris) que toutes les conditions sont réunies. Mais se sera une mascarade de plus. N’y allez surtout pas. Il n’y a pas plus hypocrite que la France. Je peux vous assurer qu’ elle a même déjà SON CANDIDAT.

      • Hugo dit :

        Je suis d’accord avec vous. Mais pourquoi les gabonais sont-ils aveugles à ce point? Aucune élection présidentielle n’a été transparente depuis 1960. Et vous croyez qu’elle le sera en 2023? Continuez à rêver.

  15. le gabonais dit :

    Au vue des éléments ci-dessous :
    Absence de Bongo Ondimba Ali sur les différentes ceremonies nationales et internationales
    Absence de Bongo Ondimba Ali dans les sommets de la CEMAC
    Absence des congrès du PDG
    Licenciement de tous les proches collaborateurs d’Ali Bongo Ondimba
    Annonces répétées des voyages d’Ali Bongo à Londres via médiat part
    Sorties d’Ali Bongo limitées à des Vidéo faceook
    L’illégalité de l’attribution des missions du chef de l’état à son fils adoptif Nourredine Bongo.

    Le peuple gabonais doit prendre ses responsabilités sans attendre la déclaration de la vacance de pouvoir par y a MADO.

    La charte des nations unies , nous apprend que lorsque les lois de la république ne sont plus respectées par les locataires, c-a-d le pouvoir en exercice, la violence devient légitime.
    Par conséquent, Au vue l’article 3 de la constitution gabonaise et au sens de l’article 50 de la charte des nations unies, nous déclarons par la présente la vacance de pouvoir au Gabon.

    2023, c’est maintenant!

  16. Sophie dit :

    Faites très attention à un Mr qu’on appelle HEIB GILL-GILBERT qui s’attaque ces jours-ci à Mr Jean Ping dans les réseaux sociaux. Il est ACHETÉ par le régime SATANIQUE Bongo-Valentin. Il touche BEAUCOUP d’argent pour salir Mr Jean Ping. Je tiens cette INFORMATION de source sûre.

Poster un commentaire