HABANA

 

Appréhendés avec des produits illicites dans le chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué alors qu’ils roulaient pendant les heures du couvre-feu, un conducteur et son assistant font actuellement l’objet d’une enquête après qu’ils ont déclaré aux policiers n’être que des convoyeurs de plusieurs ballots de chanvre indien en provenance du Congo, censés appartenir à des militaires en poste à Libreville.

Des ballots de chanvre tenus par un trafiquant présumé (image à titre illustratif). © D.R.

 

Des militaires gabonais impliqués dans un trafic de chanvre indien en provenance du Congo ? L’affaire révélée par le quotidien L’Union ce lundi 12 avril est plutôt invraisemblable. C’est pourtant bien ce qu’il semble si l’on veut s’en tenir aux seules «révélations» faites dans la nuit du 4 au 5 avril dernier à Lambaréné par un conducteur et son assistant.

Contrôlés par des policiers du commissariat d’Isaac alors qu’ils circulaient pendant le couvre-feu, les deux compatriotes, dont un était torse nu et plutôt agité, ont été appréhendés avec des produits pharmaceutiques interdits à la vente. Mieux, une fouille méticuleuse de leur véhicule a permis de mettre la main sur des ballots de chanvre indien dissimulés entre les victuailles.

Interrogé sur la provenance et la destination de ces ballots, Léance Kombila, le chauffeur, a assuré que ces produits n’appartenaient ni à son assistant ni à lui-même. Il s’agissait, à l’en croire d’une commande habituelle passée au Congo par certains militaires en poste à Libreville. L’affaire fait l’objet d’une enquête au niveau de l’Office central de lutte antidrogue (Oclad), informe nos confrères. Le procureur de la République de Lambaréné a pris acte.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Serge Makaya dit :

    A Ntare Nzame !!De mon temps, ils étaient aussi nombreux à prendre ça. Kié !! Pauvre Gabon !!

  2. Lendjindji dit :

    Un secret de polichinelle…

  3. matho dit :

    Espérons que GabonR va suivre le dossier et nous informer régulièrement de ses avancées.

Poster un commentaire