mdas

 

Dans la fièvre de la célébration en différé de la fête du 12 mars, les militants du Parti démocratique gabonais (PDG) de la province du Moyen-Ogooué se sont réunis à Lambaréné où, suivant l’adresse de Joël Ogouma, ils ont appelé à la candidature d’Ali Bongo pour la présidentielle de 2023.

Les cadres du PDG dans le Moyen-Ogooué. © D.R.

 

Les militants du Parti démocratique gabonais (PDG) ne cessent d’appeler à la candidature de celui qu’ils nomment « Distingué camarade président ». Si d’aucuns crient au folklore d’autant plus qu’en tant que président du PDG et de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence (MRSE), Ali Bongo est le candidat naturel de ce camp politique, ils estiment que leurs appels sont une véritable source de motivation. Dans la fièvre des célébrations en différé de la fête du 12 mars, ils n’en démordent pas.

Dans le Moyen-Ogooué et particulièrement à Lambaréné où avec le Covid-19 on n’avait plus vu du monde regroupé à l’esplanade de l’Hôtel de ville de la ville du Grand blanc, les cadres et militants du PDG et partis amis se sont réunis pour faire la fête certes, mais aussi essayer de tourner la page d’une histoire politique jalonnée de conflits internes et surtout, «se projeter résolument vers l’avenir». Comme projection majeure, la présidentielle de 2023, pour laquelle ils ont a appelé à l’unisson à «la candidature d’Ali Bongo Ondimba».

Joël Ogouma et quelques militants lors de la fête. © D.R.

Conseiller politique du président de la République, membre du comité permanent du bureau politique du PDG pour le département de l’Ogooué et des Lacs et du 1er arrondissement de la commune de Lambaréné, Joël Ogouma s’est chargé de le clamer haut et fort lors de son intervention de circonstance. Entouré du nouveau secrétaire national du PDG pour le Moyen-Ogooué, Roger Ekomi, de tous les membres du gouvernement originaires de cette province, notamment Denise Mekam’ne, Madeleine Edmée Berre et Nicole Roboty épse Mbou, Joël Ogouma qui faisait par ailleurs son grand retour en politique dans la commune de Lambaréné, ne s’est pas privé de remercier Ali Bongo Ondimba en sa qualité de président du PDG.

Aussi bien pour la confiance qu’il vient de lui renouveler que pour la promotion dernièrement au sein des instances du PDG de plusieurs cadres du Moyen-Ogooué. «Nous profitons de la présente tribune pour vous réaffirmer notre profond attachement aux valeurs cardinales et aux idéaux du parti, ainsi que notre fidélité sans faille à votre personne» a dit Joël Ogouma, non sans inviter les siens au rassemblement, à la cohésion et à l’unité. «Il est plus que nécessaire de taire nos querelles et de surmonter nos divisions pour un nouveau départ, car elles nuisent à Lambaréné et à notre province» a-t-il lancé. Joël Ogouma assure à Ali Bongo Ondimba qu’il peut toujours compter sur la mobilisation de l’ensemble des Pdgistes du Moyen-Ogooué pour le triomphe de ce «grand parti» aux prochaines échéances électorales.

 
GR
 

5 Commentaires

  1. Malho dit :

    Le parti des moutons !! Et comme d’habitude, les femmes sont toujours en grand nombre pour bouger les postérieurs dans telles bêtises !!!

  2. Inongo Ayile dit :

    Drôle très drôle. un enchainement d’appels à la candidature bien orchestré. Un système est à la fois sourd et aveugle et fonctionne tels un troupeau de mouton.

  3. MBOUMBA Guy Roger dit :

    Votre ville Lambaréné ne ressemble à rien. Pas d’université, pas de pompiers, pas de centre de formation, l’herbe partout sans oublier la pauvreté ambiante. Vos fils et filles gagnent le Bac et ne reviennent jamais. Tout cela va finir un jour.

  4. claude mayi dit :

    vraiment pitié pour le Gabon !!ces gens là n’ont jamais eu l’esprit patriotique…ils n’aiment pas le gabon mais les avantages, les postes et l’argent que leur fournit le gabon !!..des hommes et femmes sans honneur, ni aucune vision pour le pays !!..il suffit que sylvia place son fils et ils suivront aussi comme des moutons…!!heureusement que votre fin est proche!!…Dieu veille!!

Poster un commentaire