TATIE

 

Conçue par la gabonaise Adjaratou Hamani et son binôme ivoirien Arthur Kpan, BOXCLIMATE est une application qui analyse les statistiques des consommations et permet de réduire son empreinte carbone, en termes de consommation d’électricité, eau et gaz, carburant, etc.

Adjaratou Hamani, l’un des auteurs de BOXCLIMATE. © D.R.

 

Membres de la communauté «We don’t have time» et qualifiés pour la seconde phase du concours Startup climate change, Adjaratou Hamani et Arthur Kpan proposent une application pour la réduction des consommations. BOXCLIMATE est perçue comme une piste sûre pour s’engager dans la lutte contre la crise climatique.  Elle permet de déclencher une réponse ou une action pour résoudre un problème dans le cadre de ce grand défi que représente le réchauffement climatique.

Arthur Kpan, le co-auteur de BOXCLIMATE. © D.R.

« Nous sommes des jeunes inventeurs et nous vous proposons, pour lutter contre le changement climatique, une application sous le nom de BOXCLIMATE qui analyse les statistiques des consommations en eau, électricité, carburant, etc. Grâce à cette application, les citoyens peuvent évaluer les enjeux de leurs actes à tout moment. L’application doit être synchronisée chaque jour afin d’être en harmonie avec les météos et différentes consommations», a confié à Gabonreview, la jeune étudiante gabonaise, Adjaratou Hamani.

Engagés dans la première catégorie d’action des trois types proposés par le réseau de médias sociaux pour le climat, «We don’t have time», notamment «l’amour du climat», ces jeunes acteurs ont pour mission à travers leur campagne d’influencer les entreprises, les politiques et les dirigeants mondiaux, via un like sur le lien ci-après pour qu’ils s’engagent davantage dans cette lutte : https://campaigns.wedonthavetime.org/climate-box-4574902b-eef8-475a-b89d-38e1738d9761.

«Pour lutter contre le changement climatique, il faut se fixer des objectifs ! Se dire qu’on peut-être un citoyen de qualité en limitant ses consommations. Après avoir lu les statistiques sur le taux de gaz dans l’air, pourquoi ne pas se dire, il est temps d’être un super-héros et prendre son vélo ? Ou se mettre à la marche ! D’ailleurs, le sport c’est la santé…. Si on se préoccupe de notre santé, pourquoi pas pour celle de la Mère nature qui nous offre cette santé ! Alors, tous ensemble, disons Non au changement climatique», a-t-elle poursuivi.

Si une campagne d’amour atteint le niveau le plus haut stade, le destinataire reçoit un certificat spécial qui apparaît sur son profil We Don’t Have Time et qu’il pourrait également utiliser dans son approche marketing.

 
GR
 

6 Commentaires

  1. Audy dit :

    Très belle initiative je trouve. Seulement il faudrait une prise de conscience collective de tous pour qu’il y ait un changement. Bravo. Force à vous.

  2. Edna dit :

    Superbe initiative !! Soutien 👌

  3. Astride Assouan dit :

    Très belle initiative, sachez que vous avez tout mon soutien frangin 😉

  4. Abou dit :

    C’est une très belle initiative.Cela démontre que la jeunesse Africaine s’intéresse a la problématique de changement climatique et envisage des solutions nouvelles pour y remédier.

  5. Lévaloi dit :

    A priori, je tiens à félicité initiative créative. cela montre une fois de plus la volonté et le dynamisme du leadership des jeune Africain. Dans notre pays (Gabon), peu de gens se sentent touchés par le dangé qui ménace notre planete suscité par le changement climatique et ces consequences, et peu ont acces à l’information relative à la pollution et ces consequences dans notre environment.
    Secondo, d’où proviennent les données fournient par Boxclimate? L’application possède t-il une politique de sensibilisation en matière climatique et environmental?
    l’appli est-elle deja disponible?
    Encore super et j’espere que cet Outil sera vraiment d’aide à la prise des décisions aux autorités compétentes. Merci

Poster un commentaire