HABANA

 

Au même titre que la limitation du nombre de personnes lors des rassemblements, la fermeture des lieux de divertissement et les autres mesures gouvernementales visant à lutter contre le coronavirus au Gabon, le couvre-feu fixé de 18h à 5h du matin sur toute l’étendue du territoire national est maintenu pendant 45 jours de plus, soit jusqu’en fin mai prochain.

Avec la prorogation pour 45 jours des mesures sanitaires contre le Covid-19, les populations n’en ont pas fini avec les check-point et le couvre-feu. © Gabonreview

 

Au Gabon, en dépit du lancement, il y a une quinzaine de jours, de la campagne de vaccination contre le coronavirus, le cours normal de la vie est loin d’être de retour. Et les autorités l’ont explicitement signifié, le mercredi 7 avril, lors du Conseil des ministres qui a vu l’adoption du projet de loi portant prorogation des mesures de prévention, de lutte et de riposte contre le Covid-19 présenté par le ministre de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong.

S’il ne fait aucun doute que ledit projet de loi aura l’approbation de l’Assemblée nationale et du Sénat à qui il sera présenté dans les prochaines heures, celui-ci proroge en effet de 45 jours les mesures sanitaires de prévention, de lutte et de riposte contre la pandémie, selon certaines dispositions de la loi n° 003/2020 du 11 mai 2020 y relative. Ainsi, le couvre-feu fixé actuellement de 18h à 5h le lendemain, la limitation du nombre de personnes lors des rassemblements, la fermeture des lieux de divertissement, le confinement du Grand Libreville et d’autres mesures gouvernementales censées limiter la propagation du virus sur toute l’étendue du territoire national devraient courir jusqu’au lundi 24 mai 2021. À moins que le gouvernement ne concède un nouvel allègement desdites mesures.

Beaucoup doutent en néanmoins que les mesures gouvernementales soient allégées dans les deux prochaines semaines. D’autant que les chiffres liés à la situation épidémiologique du pays sont loin d’être rassurants. Moins de 10 jours après le début du mois d’avril courant, le Gabon a déjà enregistré plus de 700 nouvelles contaminations au coronavirus, la plupart à Libreville. La capitale gabonaise compte également le plus grand nombre de décès dus à la maladie qui a fait 5 victimes de plus ces cinq derniers jours.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Roger dit :

    Au Gabon, c’est vraiment injustifié. Ça cache autre chose. De toutes les façons, Ali Bongo est mort, et le Quai d’Orsay manipule notre pays depuis octobre 2018. Ce n’est un secret pour personne.

    • ISABELLE dit :

      On aurait « empêché » Junior Bongo de refaire son passeport Gabonais ou on lui retarde le renouvellement. C’est ENCORE de la manipulation du Quai d’Orsay qui présentera bien les deux fils Bongo à la présidentielle de 2023 pour qu’au moins un puisse sortir.

      Et notez bien que les deux familles (Sassou et Bongo ou Sylvia Valentin et le reste des Bongo-Sassou) S’ENTENDENT A MERVEILLE. Junior et Nourredine ne sont POINT divisés. C’est tout simplement leur STRATÉGIE ou PIEGE pour nous faire VOTER l’un des deux en 2023 pour qu’un Bongo continuent de rester au Pouvoir. N’y allez pas à cette élection. C’est une nouvelle mascarade tout simplement.

  2. Aïcha dit :

    On est fatigué mon Dieu… jusqu’à quand ? C’est quoi le but ? Anéantir la population… un stress permanent. Pfff

Poster un commentaire