" " Mouila : À qui donc va échoir le fauteuil de maire ? | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

 

Du fait de l’entrée au gouvernement de Jean-Norbert Diramba il y a deux mois, Mouila, chef-lieu de la Ngounié, va devoir se choisir un nouvel édile dans les jours qui viennent. L’équation ne devrait pourtant pas être compliquée, tous les plausibles candidats étant de la majorité (coalition ex-LD/PDG). Extrapolations.

© Gabonreview

 

Comme lors de la nomination de son premier édile, Paul-Marie Yembit en 1962 au poste de vice-président du gouvernement (remplacé par son adjoint Raphaël Boubala), comme lors de celle de Didjob Divungi di Ndinge aux fonctions de vice-président de la République en 1997 (remplacé par son 1er adjoint Christiane Mahiba) ou encore comme lors de la désignation de Pierre-Claver Maganga Moussavou au poste de vice-président de la République en septembre 2017 (auquel avait succédé Isabelle Olga Mboumba Mouanga), Mouila va devoir se choisir un nouvel édile dans les jours qui viennent après l’entrée de Jean-Norbert Diramba au gouvernement il y a deux mois.

Qui sera la 17ème personnalité à diriger la capita de la Ngounié ? Toutes sensibilités politiques confondues de la majorité, les responsables politiques de la Ngounié réfléchissent actuellement à qui devra échoir, à la tête du conseil municipal de Mouila, la succession de Jean-Norbert Diramba, ministre devenu.

Un dispositif propice à un partage consensuel du gâteau

La configuration actuelle du bureau du conseil municipal de Mouila repose sur une coalition ex-LD/PDG menée par Jean-Norbert Diramba d’une part, et Léon Nzouba d’autre part. Les deux leaders politiques avaient fait alliance face à Serge Maurice Mabiala du RPM. Ce qui paraissait incongru à l’époque, car avant cette alliance, Diramba était associé à Mabiala. Aujourd’hui, Mabiala a stratégiquement quitté le parti d’Alexandre Barro Chambrier pour se rallier au RHM de Michel Menga m’Essone.

Avec la nouvelle configuration, les trois leaders politiques locaux du chef-lieu du département de la Douya-Onoye appartiennent dorénavant à la majorité présidentielle. Les cinq postes du bureau du conseil municipal seront sans doute attribués aux trois groupes, sauf si Serge-Maurice Mabiala préfère observer de loin la gestion de la commune. Ce qui n’est pas à exclure.

Selon des sources généralement bien informées, le vote à venir devrait consacrer au poste de maire un proche de Diramba, à savoir soit Eddy Honoré Manfoumbi Mapaga, ancien député et actuel 2ème adjoint au maire, soit Samuel Dogo, actuel 4ème adjoint. Et dans cette perspective, Daniel Lelet-Lébongo, proche de Léon Nzouba, devrait conserver le poste de 1er adjoint. On cite d’autres conseillers municipaux qui pourraient arriver au bureau du conseil. C’est le cas de Martin Moussavou, ancien sénateur PDG, à moins que ce soit un proche de Serge-Maurice Mabiala.

Le prochain vote du Conseil municipal va surtout amener la commune de Mouila, jusque-là unique capitale provinciale dirigée par un non-PDGiste, à avoir dorénavant pour maire un responsable PDG, Jean-Norbert Diramba et les siens ayant adhéré au parti de Louis.

Manfoumbi Mapaga favori ?

Si, comme on le dit, Eddy Honoré Manfoumbi Mapaga a bien suivi Diramba au PDG, il devrait être le prochain maire. L’ancien député Adere, aujourd’hui 2ème adjoint au maire, deviendrait alors la 17ème personnalité à diriger la commune depuis 1961. S’y sont en effet succédés Paul-Marie Yembit, Raphaël Boubala (1961-1967), Auguste Forêt (1967-1970), Eugène Moundounga Mouviossy (1970-1971), Jean-François Kombila Kombila (1971-1975), André-Marie Ikapitte (1975-1980), Daniel Baboussa (1980-1987), Pierre-Claver Maganga Moussavou (1987-1988), François Moundziégou (1988-1997, pdt de la Délégation spéciale), Didjob Divungi di Ndinge (février-mai 1997), Christiane Mahiba (1997-2003), Ferdinand Moukagni Nzamba (2003-2008), Christian Kombila (2008-2014), Pierre-Claver Maganga Moussavou (2014-2017), Isabelle Olga Mboumba Mouanga (2017-2019) et Jean-Norbert Diramba (2019-2022).

Budget : plus d’1 milliard CFA

En termes financiers, la mairie de Mouila est passée d’un budget de 505 millions CFA en 2021 à 1,110 milliard de francs CFA en 2022. Trois projets sont en train d’être réalisés par la commune : les deux mairies d’arrondissement, une école primaire municipale et une salle des fêtes au Complexe administratif de la ville.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire