TATIE

L’univers musical gabonais est en deuil. Dans la nuit du 30 au 31 juillet, l’artiste camerounais, qui s’était installé depuis plusieurs années au Gabon avant d’aller en Russie a tiré sa révérence.

L’artiste n’est plus © D.R.

 

Panik De Waza est mort. Le décès a été annoncé sur les réseaux sociaux ce 31 juillet aux environs de 8h du matin par le label de l’artiste, Deff Record. Selon le label, l’artiste gabonais d’origine camerounaise est décédé «de suite de maladie» dans un hôpital de saint Petersburg en Russie. Après avoir vécu plusieurs années au Gabon, Panik De Waza s’était installé en Russie où il travaillait déjà et vivait avec sa compagne.

Certaines indiscrétions laissent entendre que plusieurs mois avant son décès, il a eu un accident de travail avec des côtes cassées et vertèbres endommagées. Faute de ressources financières conséquentes, soulignent-elles, sa prise en charge n’a pas pu se faire de manière optimale.

Au Gabon, Panik De Waza s’est réellement fait connaître en 2015 avec un cover du succès à l’époque de la chanson « Dancehall Commando », de l’artiste ghanéen Shatta Wale en collaboration avec son compatriote Sarkodie. « Le marteau » aura d’ailleurs été son véritable succès avant sa disparition de la scène artistique gabonaise. En 2014, il s’était également illustré avec « Danse danse », une reprise d’une célèbre chanson de l’artiste camerounais Elvis Kemayo.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire