" " Numérique : Ariane Akeret Soufiano lauréate du prix Margaret 2022 | Gabonreview.com | Actualité du Gabon |
mdas

 

Ariane Akeret Soufiano, cofondatrice & CEO CA Pay a été élue lauréate du prix Margaret 2022, dans la catégorie Entrepreneur-Afrique, avec sa solution de paiement de masse des salaires, pensions, bourses, primes, frais de mission, via mobile money.

Photo de familles des finalistes et des organisateurs des Margaret 2022. © jfd.com

 

La Journée de la Femme Digitale (JFD) a réuni  le 8 mars, à l’occasion de la célébration de ses 10 ans, l’écosystème tech européen et africain à Paris, en marge de la Journée internationale des droits des femmes. Elle a sacré les Margaret 2022, parmi lesquelles la Gabonaise Ariane Akeret Soufiano, cofondatrice & CEO CA Pay, lauréate dans la catégorie Entrepreneur-Afrique.

La Co-fondatrice & CEO CA Pay, avec son projet intitulé «Renforcer l’inclusion financière des salariés» développe une solution de paiement de masse des salaires, pensions, bourses, primes, frais de mission, via mobile money. Pour concrétiser ce projet, elle bénéficie du programme d’accélération de croissance de la JFD pendant un an, incluant une  exposition médiatique d’une valeur d’un million d’euros, mentoring et coaching en collaboration avec les partenaires JFD,  des tablettes et montres connectées “Galaxy” de la part du  groupe Crédit Agricole, des opportunités de prises de parole en Europe et en Afrique, une adhésion au réseau JFD, etc.

Les 19 finalistes des Margaret 2022. © jfd.com

Tandis que sa jeune cadette Maylis Kouakoua, 13 ans, nommée dans la catégorie Junior Afrique avec le projet «Sensibiliser les adolescents aux dangers d’Internet grâce au gaming », rate la mission « Artemis I, premier vol préparatoire du retour de l’être humain sur la Lune » et décroche la deuxième place derrière la Sud-Africaine, Malebina Tsotsotso âgée de 15 ans, porteuse du projet de création d’une plateforme d’e-learning conçue pour fournir un outil d’apprentissage adaptable, évolutif, sûr et sécurisé, baptisée (Mtutor). La jeune élève en classe de troisième, la plus jeune candidate sélectionnée cette année dans la catégorie junior Afrique, a cependant recueilli près de 10.000 voix, qui malheureusement ne l’ont pas permis d’accéder à l’estrade.

« Après Margaret Hamilton qui a permis à l’Homme de marcher sur la Lune, la JFD permet à la génération future de pouvoir témoigner de cette aventure exceptionnelle qui conduira en 2025, à voir le premier pas de la Femme sur la Lune. Le succès de la mission Artemis I de la NASA est crucial pour ouvrir la voie à une installation humaine pérenne sur la Lune à l’horizon 2025» a déclaré la présidente fondatrice JFD & the bureau, Delphine Remy-Boutang. Cette dernière heureuse que «les Margaret junior participent à l’épopée de l’exploration lunaire du 21ème siècle, l’avènement d’une nouvelle ère pour l’humanité. Quoi de mieux pour récompenser la créativité et l’audace des jeunes filles digitales ! »

En 10 ans, JFD est devenue plus qu’une journée, mais un accélérateur de croissance incontournable pour les femmes de la tech.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire