TATIE

Arsenal (D1 anglaise) a informé Pierre-Emerick Aubameyang qu’il ne l’autorisera plus à rejoindre la sa sélection. Une décision motivée par le calvaire vécu par les joueurs gabonais à l’aéroport de Banjul.  

Pierre-Emerick Aubameyang ne sera plus autorisé par Arsenal à rejoindre la sélection. © eurosport.com

 

Échaudé par le traitement des joueurs gabonais à Banjul, Arsenal (D1 anglaise) a pris une décision qui risque de coûter cher aux Panthères du Gabon. Le club londonien a clairement signifié à Pierre-Emerick Aubameyang qu’il ne va plus le libérer pour les prochaines échéances de la sélection. Et d’autres clubs pourraient imiter Arsenal.

«Arsenal a téléphoné Pierre-Emerick. Et le voyant dans ces conditions, il ne le libèrera plus. Et ce sera la même chose pour les joueurs d’autres clubs», a révélé le sélectionneur du Gabon sur Canal+ le 17 novembre. «Et ça se comprend. Ce sont des joueurs de haut niveau et lorsqu’ils viennent en sélection, ils ont besoin d’avoir un minimum de confort», a ajouté Patrice Neveu.

Après sa défaite à Banjul ayant suivi les évènements de l’aéroport, l’équipe de Patrice Neveu est 2e deuxième (7 points) de sa poule derrière la Gambie qui partage avec elle le même nombre de points, mais est leader grâce à un meilleur goal-average. Le RDC est 3e avec 6 points et l’Angola est dernière avec 1 point. La décision des clubs de ne plus libérer les joueurs, si elle est appliquée, serait catastrophique pour les Panthères du Gabon.

Lors de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2022, le Gabon va recevoir la RDC. Et en cas de victoire, les Panthères valideront leur ticket pour la Can. Ce qui s’annonce difficile voire impossible, si Patrice Neveu est privé de ses meilleurs éléments.

 
GR
 

3 Commentaires

  1. Eternite dit :

    L’harmonisation du calendrier international de football fait que toutes les competitions internationales se déroulent la même quinzaine. Donc comment refuser de libérer un joueur, c’est s’exposer aux sanctions de la FIFA ( tout comme un joueur ne peut decliner une selection sans motif valable).

    Neveu, peste contre la FEGAFOOT ou contre l’Etat, mais n’agite pas ce drapeau la!!

  2. NTOLO EYA'A dit :

    Donc vous êtes sérieux de ne plus nous donner notre capitaine un temps soit peu respecter au moins les couleurs d’un pays réglé vos problèmes avec la Fifa et la Caf laissez-nous notre capitaine porter les couleurs de son pays tranquillement

  3. M. Patrice Neveu et MM. d’Arsenal, gardez vos ignobles petits arrangements et menaces chez vous à l’UE. Nous vous rappelons que le sport de haut niveau constiue depuis la fin du 20e siècle la nouvelle guerre des Nations. En d’autres termes, notre pays, Le Gabon est en guerre comme toutes les autres Nations de la planète foot et Aubameyang, notre Capitaine est au front avec ses troupes. Par conséquent, quoi qu’il arrive, il ne saurait être question de défier l’État gabonais dans sa mission de défendre ses intérêts sportifs dictés et encadrés par le CIO, la FIFA et la CAF. Réglez vos pb et il y en a tellement ; laissez la FIFA et la CAF s’occuper de cet incident gambien

Poster un commentaire