TATIE

Le membre du Conseil national du Parti démocratique gabonais pour la Nyanga, Hermenegile Bussa Bussambe, a organisé un déjeuner politique le 17 octobre à Libreville. Outre l’appel à l’unité autour d’Ali Bongo, l’essentiel de la communication a porté sur la revitalisation et la régénération du parti.

Des jeunes de la Nyanga autour du membre du Conseil national du PDG, Hermenegile Bussa Bussambe, le 17 septembre 2020.© Gabonreview

 

Les jeunes du Parti démocratique gabonais originaires de la Nyanga se sont retrouvés 17 septembre à Libreville, dans le cadre d’un déjeuner politique consacré à la revitalisation et à la régénération du parti.

Initié par Hermenegile Bussa Bussambe, membre du Conseil national du PDG pour la Nyanga, l’évènement avait pour but de «resserrer les rangs de l’UJPDG de la Nyanga, inviter les jeunes à la solidarité et manifesté notre soutien à l’endroit du distingué camarade Ali Bongo Ondimba, afin d’assurer sa victoire et celle du parti  dans les échéances futures», a expliqué ce dernier.

La rencontre a été marquée par une conférence animée par Wenceslas Mavioga, membre du Conseil national du PDG sur les notions de revitalisation et de régénération. Le conférencier à inviter les jeunes «à changer de paradigme, à s’approprier ces notions, être désormais des militants responsables qui cultivent le gout de l’effort, prendre notre destin en main et travailler pour assoir davantage notre parti sur l’échiquier politique de la Nyanga, et partant du pays».

Hermenegile Bussa Bussambe veut toucher le plus de jeunes possible avec son message. Dans cette perspective, il a promis d’entamer une tournée dans la Nyanga afin de poursuivre les actions de son programme de mobilisation sur le terrain. L’objectif de cette campagne, a-t-il précisé, est de «rassurer le camarade Ali Bongo Ondimba que la jeunesse de la Nyanga a bien saisi son message et qu’il peut, aujourd’hui, demain et après-demain, compter sur nous pour remporter une fois de plus la victoire en 2023».

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire