GR

 

L’antenne de la Police judiciaire (PJ) de Port-Gentil vient de mettre la main sur un petit gang de sept Gabonais de moins de 30 ans. Les présumés malfrats se sont rendus coupables de plusieurs vols dans huit quartiers de la capitale économique.

Sept Gabonais de moins de 30 ans ont été arrêtés à Port-Gentil pour vol. © Gabonreview/Shutterstock

 

Fin d’activités pour sept présumés malfrats qui semaient la terreur à Port-Gentil. Yves Boutoungou Boutoungou (20 ans), Séca Mbourou (22 ans), Ulrich Wora (28 ans), Edgard Mamboundou Mamboundou (28 ans), Garison Mikala (27 ans), Ephraïm Mikala (26 ans) et Van Moudoumi (25 ans), tous de nationalité gabonaise, ont été mis aux arrêts par les éléments de la Police judiciaire (PJ).

Les sept compères ont été arrêtés après de nombreuses plaintes pour vol dans huit quartiers de la capitale économique. Interceptés et interrogés, ils ont reconnu les faits qui leur étaient reprochés. Munie d’armes blanches, la bande à Yves Boutoungou Boutoungou a notamment cambriolé un point Airtel Money au Carrefour Asecna, emportant un butin de deux millions de francs CFA.

Les «frères d’armes» ont également reconnu le cambriolage de magasins et maisons d’habitation à Banco, Roger Butin, Transfo ou Sainte-Barbe. «Au terme de l’audition, ils ont été placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Port-Gentil, en attendant leur jugement», a souligné L’Union de 29 juin. Une belle prise de la PJ, tant Port-Gentil a enregistré ces derniers mois une explosion du banditisme.

 
GR
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire